Une mineure tente de partir en Syrie après avoir été “déradicalisée”


Par Mathilde Régis
Publié le 29/02/2016  à 14:09
1 réaction

À 17 ans, la jeune fille était impliquée dans un projet d’attentat contre la grande synagogue de Lyon en 2014. Son père vient d’éviter son départ pour la Syrie. La jeune fille était sous surveillance et impliquée dans un programme de déradicalisation.

Opération de police à Lyon © Tim Douet
© Tim Douet

Suivie psychologiquement depuis son implication dans le dossier terroriste contre la grande synagogue de Lyon, la jeune fille a trompé tous ses proches. Elle a tenté de partir en Syrie pour rejoindre l'Etat Islamique.

Les autorités avaient mis son téléphone sur écoute et ont prévenu le père de famille du départ imminent de la jeune fille. In extremis, le père a rattrapé l'adolescente quelques jours après Noël.

En prison depuis le 20 janvier, la jeune fille a manifesté son adhésion aux attentats du 13 novembre et avoué que la dissimulation faisait partie de son plan. En effet, la jeune fille avait suivi pendant plusieurs semaines des entretiens de "déradicalisation" d'un programme de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam. Un cas susceptible de mettre en doute l'efficacité de ces programmes.

 

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

C'est terrible cette histoire ..

Cela ressemble étrangement beaucoup au scénario du film "Oranges mécaniques" de Stanley Kubrick.....

Signaler un abus | le 03/03/2016  à 11:30 | Posté par  juanphilip69  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.