Saint-Étienne : Capitale mondiale du logiciel libre


Par Romane Guigue
Publié le 03/07/2017  à 10:54
Réagissez

Durant une semaine, jusqu'au 7 juillet, le monde du logiciel libre et ses créateurs se retrouvent à Saint-Étienne. L'occasion pour les entreprises et les particuliers de découvrir une autre façon d'utiliser l'informatique, pérenne, efficace, et moins coûteuse. Richard Stallman, équivalant de Steve Jobs ou Bill Gates dans le logiciel libre sera présent.

Affiche RMLL 2017
© RMLL
Affiche RMLL 2017

L'occasion de s’interroger sur Les logiciels libres ou open source : sont-ils l'avenir de l'informatique ? Très certainement si l'on en croit François Aubriot de l'entreprise DotRiver, qui estime qu'il ne peut pas en "être autrement". "Aujourd'hui, on peut tout faire avec le libre", ajoute t-il. C'est là tout l'enjeu des Rencontres Professionnelles du Logiciel Libre (RPLL) et des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL), présenter aux entreprises, professionnels, mais aussi aux particuliers des alternatives quant à leur manière de consommer l'informatique. Éclairer les utilisateurs sur les possibilités que propose le libre et leur en présenter les avantages. Un des principaux avantages, le coût. Moins cher d'environ 10% à capacité égale, voire supérieure, le libre a pourtant du mal à s'immiscer dans les consciences. Et pour cause, "Quand les gens doivent payer cher pour racheter une licence, à cause d'une mise à jour, ils commencent à se renseigner sur le logiciel libre. Mais la plus grosse difficulté, c'est la réticence au changement" précise François Aubriot.

Comment sensibiliser au Libre ?

Que ce soit pour le grand public ou comme avec les JPLL, les professionnels, les Entreprises Numériques Libres (ENL) essaient de sensibiliser les consommateurs au principe communautaire du libre. Comme un retour aux premières expériences d'Internet, le libre fonctionne parce qu'il est modifiable par tous les utilisateurs. Et c'est aussi pour cette raison qu'il est plus efficace, notamment pour la sécurité. "Là où il faudra deux semaines à un ordinateur sous Windows pour appliquer une correction à un problème de sécurité, un ordinateur sous Linux n'aura besoin que de quelques heures, parce qu'il y a a toute une communauté qui travaille derrière", précise François Auriot. Mais une fois de plus, ce qui bloque, ce sont les habitudes, et la méconnaissance du logiciel libre et de l'open source. Pour pallier cela, il faut "éduquer au numérique, et dès le plus jeune âge", ajoute-t-il.

Tous ces questionnements seront évoqués lors des RPLL et des RMLL avec des conférences plénières, et des rencontres avec des représentants d'ENL. Des rencontres éclairantes qui permettront peut-être aux plus réticents de comprendre l'enjeu du libre. « Les choses vont changer. Peut-être dans 10 ou 20, avec les générations futures, mais elles vont changer. » Une certitude pour François Auriot, qui sera présent lors des Rencontres Professionnelles du Logiciel Libre.

Plus d'informations ici

Les Rencontres mondiales

Les Journées Professionnelles

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.2/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.