Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez a présenté ce mercredi ses têtes de liste départementales pour les élections régionales de décembre. Peu d’entre elles sont des élus sortants, mais beaucoup exercent déjà des mandats. Laurent Wauquiez, qui ne voulait pas de perdants sur ses listes, s’appuie ainsi sur une dizaine de parlementaires et autant de maires.
Pas d'image
Dimanche, Laurent Wauquiez a lancé sa campagne des régionales en escaladant le mont Mézenc (à la frontière des régions Auvergne et Rhône-Alpes). En marge de sa promenade, il a livré lors d’une conférence de presse et de son discours des sorties assassines pour ses adversaires des régionales. Il a même exercé son droit d’inventaire sur Les Républicains, un parti dont il est pourtant le numéro trois.
Pas d'image
Laurent Wauquiez a officiellement lancé sa campagne pour ravir à Jean-Jack Queyranne la présidence du conseil régional ce dimanche. Il a réuni 1 500 personnes autour de lui pour escalader le mont Mézenc, à la croisée des régions Auvergne et Rhône-Alpes.
Pas d'image
Laurent Wauquiez (Les Républicains) et Patrick Mignola ont officialisé ce vendredi après-midi leur alliance pour les élections régionales de décembre 2015 dès le premier tour. Une fusion qui paraissait improbable il y a quelques mois, mais que les deux élus placent sous le sceau d’une communauté de programmes.
Christophe Guilloteau
Christophe Guilloteau avait promis durant la campagne de lancer un grand audit sur les finances du département. Élu à la tête du conseil départemental, il a tenu parole. Et l'étude des finances de la collectivité laisse apparaître un trou estimé entre 44 et 56 millions d'euros que la majorité précédente aurait sciemment masqués.
Pas d'image
Le projet d’extension du centre de Villeurbanne a été présenté aux Villeurbannais mercredi 27 mai. Dans la continuité géographique et architecturale de Gratte-Ciel, ce nouveau quartier va multiplier par deux la taille du centre urbain de la ville, qui passera ainsi de 7 à 14 hectares.
Collomb mercier  © Tim Douet 05
Contacté lundi, Michel Mercier, le sénateur-maire de Thizy et patron de l'UDI dans le Rhône, a refusé de s'impliquer dans la campagne qui va opposer Gérard Collomb à François-Noël Buffet pour la présidence du Grand Lyon.
Pas d'image
Au soir du second tour, la droite lyonnaise voulait faire désigner Dominique Nachury pour briguer la présidence du Grand Lyon. François-Noël Buffet lui a finalement été préféré, mais la députée estime que cette solution "offre le plus de chance".
Eric Lafond capture écran
La réaction d’Eric Lafond (centre) au micro de Lyon Capitale, ce dimanche 23 mars, en direct de la préfecture du Rhône.
Michel Havard Autre Direct 6.02.14
Le candidat de la droite et du centre aux prochaines municipales à Lyon s’oppose fermement au transfert des chambres de commerce et d'industrie aux régions, prévu dans le projet de loi de décentralisation.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6