Grenoble rugby
Creatives commons

Viol présumé : les six joueurs Grenoblois placés en garde à vue

Suite à la plainte d'une femme pour viol, les six joueurs de l'équipe de Grenoble ont été convoqués à l'hôtel de police pour être entendus par les enquêteurs.

Mis à pied par le club grenoblois ce week-end, les six joueurs mis en cause dans l'affaire d'un viol présumé ont été placés en garde à vue ce mercredi matin à l'hôtel de police de Grenoble, indique le journal l'Équipe. Ils seront interrogés par les enquêteurs de Bordeaux, le lieu où la plainte pour viol a été déposée. Le 12 mars, une enquête était ouverte pour établir ce qu'il s'est passé entre la plaignante et les joueurs après une rencontre en boîte de nuit. Le club de Grenoble avait pris la décision de mettre à pied les premières lignes de Grenoble Loïck Jammes et Denis Coulson, les troisièmes lignes Rory Grice, Dylan Hayes et Peter Kimlin ainsi que le trois quarts centres du club isérois, Chris Farrell, avant même qu'il ne soit entendu dans le cadre de cette affaire. Une décision qui visait à "protéger le club et son personnel et d'éviter tout amalgame entre cette enquête, qui relève de comportements individuels et privés, et le FC Grenoble Rugby". Le club précisait également par voie de communiqué que "les joueurs qui seront entendus sont présumés innocents et que le Club ne se substitue en aucun cas à la justice, l’enquête de police étant la seule à même de déterminer les implications des uns et des autres".

à lire également
Ils étaient près de 200 Gilets jaunes à se rassembler au pied de la tour Perret, à Grenoble, ce matin du 7 décembre. Le porte-parole des Gilets jaunes d’Isère a été interpellé par la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut