L’entraîneur de l’OL, Bruno Genesio, à l’issue de sa conférence de presse, le 13 avril 2019 à Décines © Jeff Pachoud / AFP
L’entraîneur de l’OL, Bruno Genesio, à l’issue de sa conférence de presse, le 13 avril 2019 à Décines © Jeff Pachoud / AFP
Article payant

OL / Genesio – Les coulisses d’un départ précipité

Bruno Genesio a annoncé le 13 avril son départ du club lyonnais à la fin de la saison. En l’espace d’une dizaine de jours, tout a basculé pour l’entraîneur de l’OL.

Samedi 13 avril au matin. Bruno Genesio n’a pas dormi de la nuit. De longues heures durant, une multitude de questions n’a cessé de revenir en boucle : comment mettre fin à cette spirale négative ? quelles erreurs ont été commises ? est-ce la fin de l’aventure ?… Bref, pas de quoi passer une nuit paisible dans sa demeure de Genas. Après un long temps d’échange dans la matinée avec son président, l’entraîneur fait face aux médias. Il est temps d’annoncer son départ. Exténué et nerveux, Bruno Genesio a préféré, une fois n’est pas coutume, rédiger son discours sur une feuille qu’il lit scrupuleusement. La tension est à son comble. “Ce n’est pas ce que je souhaite au plus profond de moi-même. Mais c’est la meilleure décision possible pour que le club ait tous les moyens d’atteindre la Ligue des champions. Je fais face à un climat assez négatif, pour ne pas dire plus. Il peut être un frein important pour l’équipe, le club, les joueurs en vue d’atteindre les objectifs. J’ai toujours dit que l’intérêt individuel passait après l’intérêt collectif, j’espère que tout le monde va bien comprendre le message et que les comportements vont changer.” L’entraîneur lyonnais espère créer un électrochoc au sein de son groupe. Son départ est aussi une manière de mettre ses joueurs face à leurs responsabilités. Les coéquipiers de Nabil Fekir sont désormais en première ligne. Ils ne peuvent plus se cacher et doivent retrouver leur unité, se rallier autour de cet objectif commun : terminer sur le podium.

Mort d’une stratégie en deux matchs

Il vous reste 64 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Ada Hegerberg OL féminin
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut