Un Olympia lyonnais pour remplacer la Maison de la danse ?

Depuis l’annonce à l’automne 2012 d’un futur déménagement de la Maison de la danse du 8e arrondissement vers Confluence, aucune proposition n’a véritablement émergé pour réinvestir le lieu, une fois déserté. Le choix de la majorité sur Confluence avait pourtant été très critiqué. A l’approches des municipales, des idées commencent à voir le jour dans le 8e.

"Déplacer un équipement culturel qui rayonne dans le 8e autant que la Maison de la danse sans avoir un projet pour le remplacer est impensable". Pour Christophe Geourjon, élu de l’opposition dans l’arrondissement concerné et candidat UDI à la mairie de Lyon pour les municipales 2014, il faut à tout prix proposer un projet pour convertir la Maison de la danse. Ce que Gérard Collomb n’avait pas fait en annonçant son déménagement vers Confluence.

Pour une fois, même le FN défend la culture. "Le 8e est un quartier très hétéroclite, il a besoin d’un lieu culturel comme celui-ci" renchérit Christophe Boudot, candidat à la mairie de Lyon et tête de liste FN dans l’arrondissement. Mais le maire actuel, Christian Coulon (PS), tente de refreiner tout le monde : "ce n’est pas pour demain. Rien ne se fera avant 5 ans". Lui, à la différence des deux autres ne voit pas le problème d’installer la future Maison de la danse imaginée par Dominique Hervieu, sa directrice, dans le quartier phare de Collomb. Pourtant, selon Christophe Geourjon "le commissaire-enquêteur de Confluence a déjà alerté des problèmes d’accessibilité de la zone".

Un Olympia à la Lyonnaise

"Il aurait été possible d’agrandir la Maison sans la changer d’arrondissement" note le candidat UDI. "J’avais proposé pour cela de construire sur le terrain appartenant autrefois à Renault, situé juste en face. Mais ça a été refusé". L’homme politique suggère alors de réhabiliter le bâtiment en un "Olympia à la lyonnaise". "Ce pourrait être une sorte de cabaret, de music-hall. Les animations pourraient déborder en extérieur sur la place du Bachut". Étrangement le maire sortant propose un concept semblable. Selon Christophe Geourjon, celui-ci aurait tout simplement repris l’idée à son compte. Mais le projet n’est pas encore discuté en mairie.

"Des proposition de campagnes dangereuses"

De son côté, Christophe Boudot met en garde. Même s’il pense que réhabiliter le bâtiment de l’avenue Jean-Mermoz devenu trop vétuste est la chose à faire, il trouve "ces propositions de campagne un peu dangereuses". Il explique : "c’est une belle idée mais combien cela va-t-il coûter ? On est un peu trop habitué aux mauvaises surprises avec les socialistes !". Il reste vigilent et s’inquiète des difficultés à faire tourner une salle de spectacles. "Elles sont souvent déficitaires. C’est pourquoi je préférerais une initiative qui vient du privé". Dans tous les cas, la ville de Lyon a acquis pour 3,2 millions d’euros le bâtiment où doit être érigée la future « agora de la danse ».

-----

Vous êtes candidat aux municipales ? Vous avez une idée à défendre ? Un projet pour votre commune ? Un coup de gueule ? Vous souhaitez interpeller les candidats ? Postez un commentaire ou écrivez à la rédaction : municipales@lyoncapitale.fr

1 commentaire
  1. FOurs - ven 25 Oct 13 à 12 h 17

    En tout cas c'est une bonne question ! je suis étonnée du prix du bâtiment pour la future Maison de la Danse Derrière les Voûtes de Perrache ! On paie l'emplacement qui est surévalué pour assurer le prix des appartements alentour !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut