Un ancien président du MJS tenté par Perben

Il va peut-être obtenir un soutien intéressant. Un ancien président du MJS du Rhône, Patrice Schoendorff-Ela, est en effet tenté de le rejoindre. Psychiatre de 44 ans, ce franco-camerounais nous confie : "Je suis particulièrement touché par la question de l'intégration. J'ai été surpris de voir que, dans ce domaine, l'ouverture se passe plutôt à droite. J'ai été contacté par l'équipe de Perben. Ils me proposent quelque chose d'intéressant, j'y réfléchi. J'ai envie que mes enfants ne connaissent pas les mêmes difficultés que celles que j'ai rencontrées. Si une action politique permet de faire avancer les choses, ça m'intéresse. Mais je ne cherche pas de poste en particulier, je suis bien assez occupé avec mon travail". Il a surtout été "secoué" par l'émergence auprès de Collomb, par exemple, de Najat Belkacem : "Je suis militant associatif, engagé à gauche, mais je n'ai jamais vu les équipes de Collomb. C'est un paradoxe, alors que j'ai longtemps été socialiste. A contrario, se retrouvent désignées des personnes qui n'ont jamais été connues pour leurs activités militantes. Beaucoup de mes amis font le même constat. On est très surpris. On se demande quels sont les critères de Collomb. J'espère que ce n'est pas seulement sur la qualité de leur minois" confie-t-il

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut