Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Pour Laurent Wauquiez, Valls et Cazeneuve "doivent partir"

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans un entretien au Figaro, a demandé la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Pour Laurent Wauquiez, le Gouvernement est "coupable de ne pas avoir tout fait" contre le terrorisme.

Laurent Wauquiez veut la démission de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve. C'est ce qu'il a indiqué dans un entretien accordé au Figaro ce jeudi.

"Manuel Valls et Bernard Cazeneuve doivent partir parce qu’ils refusent de prendre les mesures indispensables pour combattre l’islamisme", a lancé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour Laurent Wauquiez, le Gouvernement est "coupable de ne pas avoir tout fait" pour empêcher "la vague terroriste", deux semaines après l'attentat de Nice et deux jours après celui de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Excepté le Front national, aucun cadre du parti Les Républicains n'avait, jusque-là, demandé aussi clairement le départ du chef du Gouvernement et du ministre de l'Intérieur. Georges Fenech, président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015 avait simplement déclaré que "la question de la démission du ministre de l'Intérieur était posée".

Des relations tendues entre Laurent Wauquiez et Manuel Valls

Cette interview marque un nouveau durcissement dans les relations déjà tendues entre Laurent Wauquiez et Manuel Valls. Après les attentats de novembre, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait rapidement rompu l'union nationale en demandant "pourquoi ces terroristes étaient laissés dans la nature" et en réclamant la création d'un centre d'internement pour les personnes fichées S. Une proposition à laquelle Manuel Valls avait rapidement répondu, jugeant qu'elle soulevait de "graves problèmes de droit par rapport à la Constitution et par rapport à nos obligations internationales".

Plus récemment, lors du vote sur la prolongation de l'état d'urgence après l'attentat de Nice, Laurent Wauquiez, a réitéré sa proposition en se montrant particulièrement critique envers le chef du Gouvernement : "La vraie différence entre vous et nous, c'est que vous, vous invoquez les libertés personnelles des terroristes. Nous, nous disons : il n'y a pas de liberté pour les ennemis de la République."

Des propos qui ont entraîné une réponse virulente de Manuel Valls, devant les députés : "S’il y a, monsieur Wauquiez, quelque chose qui nous sépare, c’est cette différence fondamentale de la démocratie et de la République. Et je ne me laisserai jamais entraîner, par un opportuniste, dans cette voie-là."

2 commentaires
  1. FEFI - 28 juillet 2016

    Manque-t-il une 'vision-visière' à sa casquette? C'est lui qui devrait démissionner.

  2. guidoline - 29 juillet 2016

    Pourriez-vous arrêter de relayer le moindre aboiement de ce roquet, svp ? On en vient à se demander si Wauquiez ne frétille pas au moindre attentat car il sait qu'il va pouvoir japper contre le gouvernement. Cela devient pathétique. Que ferait-il de plus dans les différentes situations d'attentats que nous avons connu ? Rien. Personne ne ferait rien de plus. Un peu d'unité, de retenue, de tenue. L'Etat bosse, la police bosse. Qu'il se taise un peu.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut