Philippe Cochet© Tim Douet_018

Philippe Cochet : “David Kimelfeld ne répond pas à mes questions”

David Kimelfeld a répondu dans une lettre aux questions posées par Philippe Cochet sur l'utilisation de moyens de la métropole de Lyon durant la campagne d'Emmanuel Macron. Des réponses qui n'ont pas satisfait le maire de Caluire-et-Cuire.

Lyon Capitale : Lors du dernier conseil métropolitain, vous avez dénoncé l'utilisation de moyens de la métropole durant la campagne d'Emmanuel Macron en 2016 et 2017. David Kimelfeld vous a répondu ce lundi dans une lettre. Est-ce que l'argumentaire développé par le président de la métropole vous a convaincu ?

Philippe Cochet : Non, il ne répond pas a mes questions. Il ne répond pas à ma demande sur l'utilisation des locaux de la métropole pour une rencontre entre Emmanuel Macron et Alain Juppé en mai 2017. Il ne répond pas sur le rôle de Jean-Marie Girier dans la campagne d'Emmanuel Macron avant qu’il ne se mette en disponibilité. Il ne répond pas sur l'utilisation de sa boîte mail, de bureaux et de moyens de transport pour la campagne d'Emmanuel Macron.

Concernant la rencontre Macron/Juppé dans les locaux de la métropole à Paris évoquée dans le livre de Virgnie Calmels, qu'est-ce que cela changerait si elle avait bien eu lieu à cet endroit  ?

Le Code électoral interdit l'utilisation de moyens publics durant une campagne. Par exemple s'il y a utilisation d'une salle municipale, il y a une valorisation qui est faite et qui est ajoutée aux comptes de campagne. C'est pour cela que je demande des informations précises sur ce sujet, comme les plannings d'occupation. S'il y a eu utilisation, alors cela doit être inscrit dans les comptes de campagne et remboursé à la métropole de Lyon. Je suis là pour défendre les intérêts des habitants de la métropole et j'attends de David Kimelfeld qu'il me dise si oui ou non, il y a eu utilisation. En fonction de sa réponse, on pourra vérifier si ce qu'il dit est vrai.

Est-ce à David Kimelfeld ou à Gérard Collomb, qui était le président de la métropole au moment des faits, de répondre ?

Je lui pose la question, mais je n'en veux pas à monsieur Kimelfeld qui n'était pas aux manettes au moment des faits. D'ailleurs, je pense que ce n'est pas lui qui a fait le courrier, mais plutôt Beauvau et la réponse me montre qu'ils ne sont pas très à l'aise sur ce sujet. Il faut aussi noter que c'est la première fois en 10 ans que je vois la métropole répondre aussi vite à une question posée lors d’un conseil métropolitain. Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour comprendre qu'il y a un sujet.

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut