Sarkozy
Nicolas Sarkozy en meeting à Saint Julien-Les-Villas le 2 octobre 2014 / © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Nicolas Sarkozy à Lyon ce jeudi

Le président de l’UMP viendra à Rillieux pour 19h ce jeudi 21 mai. En revanche, contrairement à ce qui était annoncé, la ministre de l’Education ne sera pas à Lyon.

Najat Vallaud-Belkacem et Nicolas Sarkozy ne vont finalement pas se croiser en banlieue lyonnaise ce jeudi 21 mai. Seul le président de l’UMP sera en déplacement dans l'agglomération, qui devrait évoquer la réforme défendue par la ministre de l'Education.

Il y a deux jours, une grève mobilisait entre 30 % et 50 % des enseignants de collège. Hier, le Gouvernement a publié le décret d’application de la réforme du collège au Journal officiel. Najat Vallaud-Belkacem, à l'origine de cette réforme, devait venir à Villeurbanne ce jeudi pour un colloque sur l’éducation et signer une convention entre son ministère et le Réseau français des villes éducatives, qui organise le colloque. Elle a finalement annulé sa venue, a-t-on appris ce matin, contrainte par des priorités d'agenda.

Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, sera en revanche bien, aux dernières nouvelles, à l’Espace 140 de Rillieux, ce jeudi soir à 19h. Si sa venue s’inscrit dans le cadre de la préparation du congrès du 30 mai, où le parti doit changer de nom pour “Les Républicains”, l’ancien président de la République ne devrait pas épargner la ministre de l’Education. Dans un entretien au journal Le Figaro, Nicolas Sarkozy a en effet critiqué la publication du décret de la réforme du collège au Journal officiel mercredi. Un "coup de force", selon lui, qui devrait lui donner du grain à moudre dans son opposition au Gouvernement.

Article actualisé à 9h et 9h20.
5 commentaires
  1. spacelex - 22 mai 2015

    Une heure de leçon de république par chacun des 4 intervenants. Une heure à replacer l'église au milieu du village et les socialos là d'où ils n'auraient jamais dû sortir : les poubelles de l'histoire de France qu'ils s'évertuent à démanteler. L'équipe de combat des régionales motivée par les municipales de 2014 et propulsée par le raz de marée bleu des départementales de 2015. La fine fleur des jeunes qui montent : Wauquiez, Pfeffer, Kovacs, des valeurs sures : Guilloteau, Fenech et des sages : Forrissier, Cochet. Il est (re)venu et il a vaincu! Et dire que pendant ce temps le PS se déchire pire que des chiffonniers pour une place dans la chaloupe avant le naufrage annoncé de décembre ! Que du bonheur en perspective.

  2. SophieV - 22 mai 2015

    'leçon de République' sérieux ?!! par un mec impliqué dans pas moins de 9 affaires ? après l'avoir vu pendant 5 ans s'agiter, insulter, mépriser les français et recevoir des dictateurs en grande pompe ? il faut bien l'aveuglement et l'abnégation d'un militant pour oser écrire ça. Vous pensez que les français ont oublié ? le naufrage Twitter UMP vaut bien la chaloupe PS 😀 Et après la couleuvre Caroline Collomb des militants socialistes, le retour du dinosaure des militants UMP.

  3. spacelex - 22 mai 2015

    Pour les affaires, le 'mur des cons' me suffit à laver tous les soupçons et même toutes les fautes commises en son nom. Mais patience, le tour de la 'Gôche' viendra lorsque le PS implosera et que les régions seront reprises et auditées. La base de la diplomatie est le dialogue, et surtout avec ses 'ennemis'. Nicolas l'a justement rappelé hier soir en abordant le cas des écoles bilangues. Où en serions nous si le Général De Gaulle et Conrad Adenauer ne s'étaient pas parlés? De Gaulle parlait un allemand parfait...CQFD ! Côté dictateur, Cuba vit passer un premier secrétaire du PS en exercice et son épouse 'officielle' y laissa quelques culottes humides même tardivement. 🙂 Nicolas et Laurent hier soir ont trouvé les mots pour rallumer la flamme du peuple de droite de 7 à 77 ans.

  4. SophieV - 22 mai 2015

    Vous savez à quoi on reconnait un militant de droite ? à son verbiage sexiste/dégueulasse; je ne m'abaisserai pas à insulter Carla Bruni qui pourtant en matière de petites culottes humides en connait un rayon, car elle, comme toutes les femmes disposent de leur corps comme bon leur semble. Khadafi comme l'a souligné Rama Yade, ministre de sarko à l'époque, s'est essuyé les pieds sur la France, grace à Sarko et personne ne l'a oublié ! Quant à donner des leçons en matière d'éduc nation, on se marre, lui qui a supprimé plus de 40 000 postes, supprimé les RASED, envoyé des étudiants devant les élèves; honte de rien.

  5. spacelex - 22 mai 2015

    Le piège à claque du politiquement correct fonctionne encore. Ce qui choque la bienpensance n'est pas la fréquentation d'un dictateur mais la formulation métonymique évidemment provocatrice. Je crois surtout qu'il leur fut redonné du pouvoir d'achat avec des heures supplémentaires payées. Que sont 40 000 postes comparés à 1 000 000 ? Seulement 4% que la baisse de l'absentéisme et la baisse des effectifs scolaires durent allégrement compenser. De la langue de bois et toujours plus de l'argent des impôts pour les dépenses : les vrais marqueurs de la gauche.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut