le festival
© Tim Douet

Quais du polar : édition spéciale US

L’année est exceptionnelle : au même moment, la France et les États-Unis vivent au rythme de la présidentielle. Le 8e festival Quais du polar qui s’ouvre ce vendredi à Lyon saisit l’occasion pour mettre à l’honneur le pays source du roman noir et pour inviter un auteur tout aussi exceptionnel – et rare (pas vu en France depuis sept ans et pour la première fois dans un festival français) : Michael Connelly, le “père” du célèbre détective Harry Bosch. Et bien d’autres…

Michael Connelly 2 © tim douet ()

© tim douet

La liste des invités s’honore également d’écrivains aussi importants que Patricia MacDonald, Thomas Cook ou Dan Fante (fils de John). Ce dernier fera d’ailleurs partie d’un cheptel d’auteurs de littérature dite “générale” (Michel Quint, Andreï Kourkov, Morgan Sportès) convoqués au festival en raison du lien, permanent ou occasionnel, de leur œuvre avec le monde du polar : souci d’ouverture sans cesse renouvelé du festival. À ceux-là s’ajoute pléthore d’auteurs cultes, français (Maxime Chattam, Romain Slocombe, Didier Daeninckx...) ou étrangers (Deon Meyer, Arnaldur Indridason, John Connolly – des habitués de la maison).

En écho à l’actualité politique franco-américaine, il s’agira tout autant de parler polar et politique, que pour les auteurs – qui ont le nez collé sur les scories de leur société – de faire le bilan des mandats passés.

Quais du Polar au palais du Commerce, Lyon 2e © Tim Douet

© Tim Douet
Quais du Polar au palais du Commerce, Lyon 2e.

Débats donc, mais aussi rencontres, dédicaces, jeux, visites insolites et les croisements de genres (cinéma, télévision...) qu'affectionne le festival. Trois romanciers présentent ainsi, en collaboration avec l’Institut Lumière, des films tirés de leurs œuvres : L’Appât (Morgan Sportès, avec son réalisateur, Bertrand Tavernier), Jar City (Indridason), La Défense Lincoln (Connelly). De plus en plus populaire, le festival vise cette année 10 000 visiteurs de plus que les 37 000 de l’an passé.

------------------

Quais du polar. Vendredi 30, samedi 31 mars et dimanche 1er avril, au palais du Commerce (Lyon 2e).

www.quaisdupolar.com

---------------------------

En association avec Quais du polar

Dennis Lehane au théâtre

L’affiche est colorée, mais ne vous y trompez pas, le texte est bien noir. Coronado est la première pièce de l’auteur de Shutter Island et de Mystic River, c’est aussi la première mise en scène de théâtre des frères Rifkiss, plutôt actifs en cinéma jusque-là. On a hâte de découvrir comment ils ont donné corps et décor aux voix âpres des personnages de Lehane.

Coronado, de Dennis Lehane. Vendredi 30 et samedi 31 mars, à 20 heures, au théâtre de l’Iris (Villeurbanne).

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut