Le directeur général des Hospices civils de Lyon, Raymond Le Moign, sur le plateau de 6 minutes chrono le 21 septembre 2021.

(Vidéo) "Mesure de suspension pour 72 agents qui refusent de se faire vacciner", explique le directeur des HCL à Lyon

Raymond Le Moign, le directeur général des Hospices civils de Lyon, est l'invité de l'émission 6 minutes chrono sur Lyon Capitale. Il revient sur la 4e vague dans les hôpitaux lyonnais, sur le profil des patients en réanimation et aussi sur l'obligation vaccinale en vigueur pour le personnel hospitalier depuis le 15 septembre.

Le directeur général des HCL (Hospices civils de Lyon), deuxième plus grosse structure hospitalière de France avec 24 000 agents derrière l'AP-HP (les hôpitaux parisiens), fait le point ce mardi dans 6 minutes chrono sur la situation dans les hôpitaux lyonnais.


"90 % des personnes en réanimation dans les HCL n'étaient pas vaccinées"


"Les HCL viennent de traverser leur 4e vague épidémique. La situation est plutôt bonne dans les HCL (actuellement), nous sommes dans une phase descendante. (Il y a) trois fois moins de patients en réanimation actuellement dans les HCL (que lors des pics des 3 premières vagues) avec des changements significatifs notamment dans la moyenne d'âge des patients pris en charge, on est actuellement dans une moyenne inférieure à 60 ans", explique Raymond Le Moign.

La grande majorité des patients en réanimation dans les HCL ne sont pas vaccinés. "90 % des personnes qui étaient hospitalisées en réanimation dans les HCL n'étaient pas vaccinées. Les 10 % on les explique essentiellement par le profil des patients pris en charge, des patients très fragiles", poursuit le directeur général des Hospices civils de Lyon. La vaccination a permis au système hospitalier de mieux faire face à la 4e vague. Statistiquement, lorsqu'on fait les comparaisons entre les 3 premières vagues et la 4e vague, l'effet vaccination joue à plein". Dans le département du Rhône, 86 % des habitants âgés de + de 12 ans (ceux qui peuvent se faire vacciner) sont totalement vaccinés.

Enfin, depuis le 15 septembre, le personnel hospitalier est soumis à l'obligation vaccinale. 24 000 agents des HCL sont concernés. "Nous avons engagé une mesure de suspension, c'est à dire pour les agents qui de façon délibérée, très claire, refusent de se faire vacciner pour 72 agents. 72 agents sur 24 000 agents, c'est 0,3 %. Il y a encore des dossiers en attente, des personnes que nous interrogeons, nous leur rappelons les obligations qui sont les leurs. On estime qu'on ne dépassera pas les 1 % de personnes qui ne respectent pas l'obligation vaccinale", souligne le directeur général des Hospices civils de Lyon

Lire aussi : Coronavirus à Lyon et dans le Rhône : "l'amélioration est générale", le directeur général de l'ARS fait le point dans Lyon Capitale

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut