Vélo sur la voie verte près de Verne © Luc Olivier

Via Fluvia, nouveau paradis des cyclotouristes

Relier deux grands fleuves français qui, parallèles, jamais ne se croisent… Dos à dos comme Stéphanois et Lyonnais. Pas une maigre ambition pour la Via Fluvia, qui doit permettre aux cyclotouristes de rallier la vallée du Rhône depuis celle de la Loire, et vice-versa. À terme, 120 kilomètres de voie verte relieront Lavoûte-sur-Loire à Serrières. Un tracé grandiose pour promener son guidon du verdoyant Pilat ligérien aux viaducs historiques du Velay. Six étapes pour autant d’univers, avec en fil d’Ariane l’ancien chemin de fer de la Galoche, réhabilité pour le bonheur des cyclistes.

Château de Lavoûte-sur-Loire © Oxygène Drone

• Petite reine au pays des inventeurs
Le vélo n’est-il pas finalement le mode de voyage le plus inventif au xxie siècle ? En direction d’Annonay, la Via Fluvia part sur les traces des frères Montgolfier et autres inventeurs géniaux sous les ballons bariolant le ciel ardéchois. Il faut absolument descendre de selle pour flâner dans le centre historique de cette cité des inventeurs qui vit naître des idées révolutionnaires. Sa place Mayol et la tour en pierre du XVIe siècle qui la toise ou sa place Grenette (XVe siècle) raviront les visiteurs, qui n’oublieront pas de rendre visite aux frères Montgolfier, statufiés place de la Libération. Poursuivant le pèlerinage, on contemplera la plaque commémorative du premier envol, le 4 juin 1783, place des Cordeliers, qui porta Étienne et Jacques dans les cieux. Parmi les inventeurs locaux, on retrouve ici Marc Seguin, via sa splendide propriété du domaine de Varagnes, qui comprend aujourd’hui un parc agrémenté d’une grande serre avec fresque murale, une chapelle, des laboratoires, une bibliothèque et un observatoire (le savoir, toujours). Une pause pique-nique au parc de Déomas et ses 13 hectares entourant le château permettra de déguster des pantins roses, ces biscuits initialement préparés pour le dimanche des Rameaux, après avoir siroté un verre de Saint-Jo, évidemment. Il sera déjà temps de repartir, en longeant la Deûme vers Boulieu-lès-Annonay, pour découvrir les anciennes usines de papier Canson dans la maison des frères Montgolfier (aujourd’hui Musée). On remontera la vallée jusqu’à buter sur le village médiéval de Boulieu-lès-Annonay. Sur voie verte, on continue jusqu’à Saint-Marcel-lès-Annonay.
À faire autour :
Safari de Peaugres – D821, 07340 Peaugres (04 75 33 00 32)
Balade autour du Lac du Ternay


• Perce-montagne
C’est ensuite sur routes départementales moyennement fréquentées (D306 et D503) que les paysages Annonéens s’éclipseront définitivement pour laisser place à la Montagne fantastique, la seule portion ligérienne du parcours située à l’extrémité Sud du Pilat. Depuis Bourg-Argental, on gagne Saint-Sauveur-en-Rue via la route départementale 503 où l’on découvre des camaïeux de vert entre forêts et pâtures, et des montées parfois raides, comme le col du Tracol à plus de 1 000 mètres d’altitude. On contourne le tunnel du même nom qui était autrefois emprunté par la voie ferrée. C’est le premier stigmate de l’héritage ferroviaire de la Via Fluvia qui s’accentue avec les maisons de gardes-barrière et anciennes gares dominées par l’imposante forêt de sapins nommée Taillard. Une portion très sauvage qui pourrait vous placer sur la route des chouettes, corbeaux, sangliers, biches et renards peuplant cette Montagne fantastique. Le profil vallonné de l’étape et son tracé sur voie partagée en font une section davantage destinée aux cyclistes aguerris qu’aux débutants. Quoi que les VAE résolvent maintenant beaucoup de difficultés…
NB : Via Fluvia propose cet été un itinéraire bis de 31 kilomètres entre Saint-Marcel-lès-Annonay et Maisonneuve (commune de Riotord), à l’entrée du Tunnel du Tracol.
Maison du Châtelet (XVI et XVIIIe siècle) – 18, place de la Liberté, 42220 Bourg-Argental (04 77 39 63 49)
Les Bonbons de Julien – 48, boulevard d’Almandet, 42220 Bourg-Argental (04 77 51 55 88)
Pilatitou – Lieu-dit La Cour, 42220 Bourg-Argental (06 22 29 56 48)
Sentier du Géant de Taillard – 42220 Saint-Sauveur-en-Rue (https://pilat-rando.fr/pedestre/le-geant-de-taillard-st-sauveur-en-rue-n1/)
Aventure-jeux “Liberty et les usines à jouets” 42220 Saint-Julien-Molin-Molette (04 77 39 63 49)


Les Sucs © Oxygène Drone

• Au cœur de la Via Fluvia
L’héritage ferroviaire du tracé se fait encore plus prégnant lors de l’étape suivante, baptisée à raison “il était une fois le train”. Elle relie Riotord à Raucoules via Montfaucon-en-Velay et Dunières. C’est le moment pour les cyclistes de pénétrer en Haute-Loire. Un territoire sauvage que sillonnait la Galoche, ce train mythique reliant la vallée de la Loire à celle du Rhône à l’époque industrielle. Le nom du train provient des “galoches », ces sabots portés par les paysans du coin. Par extension, ils ont fini par désigner ceux qui les portaient, notamment dans la bouche des citadins. “Les galoches arrivent !”, entendait-on en gare. Mais ce qu’il y a de bien avec les anciennes voies ferrées, c’est qu’une fois réhabilitées et goudronnées, elles offrent des voies vertes parfaitement sécurisées et propices à la balade en vélo. Les parents pourront s’évader le cœur léger sur ce parcours parfaitement adapté. C’est le cas entre Riotord et Dunières où l’on arpente l’ancienne voie qui reliait Lavoûte-sur-Loire à La-Voulte-sur-Rhône à partir de 1902. Avec même quelques passages sur viaducs. Jusqu’à Raucoules ensuite, on poursuit sur voie verte, croisant parfois un vieux train touristique. On peut voyager dans le Velay Express, train d’époque qui relie à une autre voie verte, celle de la Dolce Via en Ardèche et ses 90 kilomètres de voie douce. Deux heures et quart de voyage dans le temps entre Raucoules et Saint-Agrève.
Exposition de tableaux flamands à la Chapelle-Notre-Dame – 15, Rue Notre-Dame, 43290 Montfaucon-en-Velay – Raucoules, Gare d’Oumey (https://velay-express.fr/)
Sentiers pied-nus, Jardin Mirandou – 30, Avenue de la Gare, 43290 Montfaucon-en-Velay (06 32 73 35 01 - 04 71 65 69 71)
Vélorail du Velay – La Gare, 1, Rue d’Annonay, 43220 Dunières (06 33 73 34 83)


Les ravins de Corbœuf

• À travers les gorges de la Suissesse et les ravins de Corbœuf : apothéose ligérienne
La dernière étape de la Via Fluvia est aussi son apothéose, sur voie sécurisée. Elle fera passer le viaduc de Chavalamard, en demi-cercle au-dessus des gorges, témoin tragique de l’histoire ferroviaire, qui vit le 26 juin 1944 un train dérailler et plonger dans le vide. On contemple les gorges de la Loire que l’on surplombe depuis une route sécurisée avant de passer devant les ravins de Corbœuf aux argiles multicolores. “L’échappée Loire sauvage”, du nom de cette dernière section, prend tout son sens devant le Colorado auvergnat, entre petits ravins et fines crêtes. Un site qui date de 40 millions d’années, formé de sédiments hérités de l’immense lac qui recouvrait la plaine de l’Emblavez et le bassin du Puy. La succession de viaducs que la voie ferrée avait creusés sur son chemin, à travers la montagne, fait approcher les gorges de la Suissesse au niveau de Rosières. L’eau est le thème de cette dernière étape qui débouche sur le fleuve Loire. L’eau qui borde le château millénaire des Ducs de Polignac à Lavoûte-sur-Loire, dont on visitera aussi l’église romane du xiie siècle. De là, on pourra pousser jusqu’au Puy-en-Velay pour un dernier shoot de patrimoine.


• Mini-volcans et grand air
Les pentes raides du Pilat derrière les roues, la Via Fluvia s’ouvre, caractère auvergnat oblige, sur un pays de volcans, à partir du village de Lapte. Les “Sucs”, ces étranges dômes arrondis, dépourvus de végétation et accessibles à tous, ont la particularité de vous offrir un très beau panorama. Ils font la joie des amateurs de randonnées avec cette roche volcanique rendant la marche sonore. Un concentré de nature accessible aux enfants comme aux parents, avec de belles balades en forêt.
Passés les 8 kilomètres de liaison entre Raucoules et Grazac, en grande partie sur voie verte, on entre dans ce “théâtre des mini-volcans”, nom donné à cette étape. De ponts en passerelles, vous dominez les Gorges du Lignon et vous pouvez admirer ces ouvrages ouverts de tous côtés. Arrivé à Yssingeaux, on poursuit dans une vallée arborée, puis la voie creuse son chemin dans la montagne jusqu’à découvrir des sites naturels tels que la Chapelle de Glavenas ou encore le Moulin du Pinard.
Église le Balcon du Velay (XIVe), Rue du Docteur-de-Tassy, 43200 Lapte (06 70 24 03 34)
Base nautique et de loisirs du lac de Lavalette
Grand Marché d’Yssingeaux (jeudi matin)/Marché de France


• Savoureux vignoble
D’ici quelque temps, une jonction entre Annonay et la ViaRhôna permettra aux cyclistes lyonnais de gagner la Via Fluvia depuis Serrières, le long du Rhône. Mais il faudra encore attendre quelques années pour voir des aménagements réalisés. Et pouvoir ainsi traverser le vignoble de Saint-Joseph vers la cité des inventeurs.

Vallée de la Déûme

INFOS PRATIQUES
Où se restaurer
• L’Opus Wine – 07100 Annonay – 04 75 32 04 62
• Le Bistrot du Châtelet – 42220 Bourg-Argental – 04 77 39 62 25
• Restaurant La Tour – 43320 Dunières – 04 71 66 86 66
• Auberge de la Borie – 43200 Saint-Julien-du-Pinet (au pied de la Chapelle de Glavenas) – 04 71 65 54 32
• Le Julipinois – 43200 Saint-Julien-du-Pinet – 04 71 75 85 76
Une adresse “coup de cœur” pour manger et dormir :
• Les Délices de Lavoûte  – 3, impasse de l’Église – 43800 Lavoûte-sur-Loire – 04 71 01 07 21 – www.lesdelicesdelavoute.com

Où dormir
• Auberge du Lac – 07100 Saint-Marcel-lès-Annonay – 04 75 67 12 03
• L’Isba de la Tortue (chambres d’hôtes et hébergement de groupe) – 42220 Bourg-Argental – 06 83 88 47 03
• Domaine des Soyeux – 42220 Saint-Julien-Molin-Molette – 04 77 51 56 04
• Chambres d’hôtes Suryahome – 42220 Saint-Julien-Molin-Molette – 04 77 02 37 71
• Le jardin Mirandou – 43290 Montfaucon-en-Velay 06 32 73 35 01
• Tiny House à la Clé des champs – 43200 Grazac – 06 33 44 21 16
• Les lodges de Beaulieu– 43800 Beaulieu – 04 71 01 45 50 – www.restaurant-gites-lagaloche.fr

Où se restaurer
• L’Opus Wine – 07100 Annonay – 04 75 32 04 62
• Le Bistrot du Châtelet – 42220 Bourg-Argental – 04 77 39 62 25
• Restaurant La Tour – 43320 Dunières - 04 71 66 86 66
• Auberge de la Borie – 43200 Saint-Julien-du-Pinet (au pied de la Chapelle de Glavenas) – 04 71 65 54 32
• Le Julipinois – 43200 Saint-Julien-du-Pinet – 04 71 75 85 76

Une adresse “coup de cœur” pour manger et dormir :
• Les Délices de Lavoûte - 3, impasse de l’Église – 43800 Lavoûte-sur-Loire – 04 71 01 07 21 – www.lesdelicesdelavoute.com

• Où dormir
• Auberge du Lac – 07100 Saint-Marcel-lès-Annonay – 04 75 67 12 03
• L’Isba de la Tortue (chambres d’hôtes et hébergement de groupe) – 42220 Bourg-Argental – 06 83 88 47 03
• Domaine des Soyeux – 42220 Saint-Julien-Molin-Molette – 04 77 51 56 04
• Chambres d’hôtes Suryahome – 42220 Saint-Julien-Molin-Molette – 04 77 02 37 71
• Le jardin Mirandou – 43290 Montfaucon-en-Velay – 06 32 73 35 01
• Tiny House à la Clé des champs – 43200 Grazac – 06 33 44 21 16
• Les lodges de Beaulieu– 43800 Beaulieu – 04 71 01 45 50 – www.restaurant-gites-lagaloche.fr

• Informations
www.viafluvia.fr
Facebook : @viafluvia434207
Instagram : @viafluvia - #viafluvia

• Les offices de tourisme
www.lepuyenvelay-tourisme.fr
www.ot-des-sucs.fr
hautpaysduvelay-tourisme.fr
www.pilat-tourisme.fr
www.ardechegrandair.com


Retrouvez notre hors-série été Escapades tout l'été. 3,90€ chez votre marchand de journaux et sur notre boutique en ligne. 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut