Tour InCity, à Lyon (©Antoine Merlet)

Vent violent à Lyon : la surprenante vidéo devant la Tour Incity

Une vidéo tournée vendredi 20 décembre au matin montre les cyclistes et piétons avoir du mal à avancer aux pieds de la Tour Incity. Explications.

À Lyon, des vents jusqu'à 110 kilomètres-heure ont été relevés vendredi 20 décembre, mais dans certains quartiers, les bâtiments ont parfois concentré la force des rafales. Une vidéo montrant le phénomène au pied de la Tour Incity a été publiée sur Twitter. Piétons et cyclistes ont du mal à avancer. Certains sont obligés de poser pieds à terre (voir ci-dessous). Selon le contexte présent, il s'agirait d'un effet Venturi. Ce dernier se produit parfois aux pieds des tours, et peut entraîner une accélération du vent sous certaines conditions.

Du côté de la métropole de Lyon, on indique que depuis 2012, une équipe travaille avec la SPL Part-Dieu pour éviter l'apparition de ces effets Venturi, "Nous évitons de concentrer les tours aux mêmes endroits. Par exemple, pour TO-Lyon, la place Béraudier devant doit permettre de limiter l’effet Venturi".

Un autre phénomène est également présent du côté d'Incity : celui de l’îlot de chaleur. Ceux qui sont passés aux pieds de la tour durant la canicule ont parfois eu l'impression que le thermomètre grimpait d'un seul coup. Les arbres à proximité ont également particulièrement souffert cet été. La prochaine campagne pour les élections municipales et métropolitaines à Lyon devrait relancer le débat sur la construction des tours dans le contexte du dérèglement climatique.

 

à lire également
Alors que le déconfinement a commencé depuis 4 semaines, la baisse de la pression hospitalière se poursuit à Lyon et dans la région. Le nombre de patients hospitalisés ne cesse de décroître. Il y a presque 10 fois moins de personnes en réanimation dans la région ce dimanche matin qu'au plus fort de la crise, début avril.
15 commentaires
  1. JANUS - 20 décembre 2019

    Pas très surprenante la vidéo !

  2. Abolition_de_la_monnaie - 20 décembre 2019

    C'est dommage qu'il n'y ait pas d'éolienne(s) qui utilise la hauteur de ce gratte-ciel...
    Mais avec des pro-nucléaires à la tête de nos villes, ce n'est pas étonnant.

    1. Brimon - 20 décembre 2019

      ça n'a rien à voir avec être pro nucléaire ou non, mettre une éolienne sur un bâtiment est très compliqué (pb de vibrations...). Les quelques essais qui ont été faits l'ont été avec des éoliennes à axe vertical mais sans résultat brobant car près de bâtiment le flux d'air n'est pas laminaire.

      1. Abolition_de_la_monnaie - 20 décembre 2019

        Oh si ça a avoir avec être pro-nucléaire ou pas.
        Quel est le budget pour le secteur recherche en nucléaire,
        quel est le budget pour le secteur recherche en éoliennes ?
        Qu'est-ce que vous appelez "non probant" ? Quelles études ?
        On sait que le long des tours les vents sont plus des turbulences pourtant l'exploitation de cette énergie est possible. Mais bon, remplacer le mat du sommet par des éoliennes adaptées, serait un réel progrès.

  3. Elo_S - 20 décembre 2019

    C’est moi qui suis sur cette vidéo, et je peux vous dire que ce qui était le plus inquiétant, ce n’était pas ce que la vidéo montre (=que je n’arrive plus à avancer et que je sois obligée de mettre pied à terre), c’est ce qu’elle ne montre pas: au même moment au-dessus de nos têtes, une vitre de la tour Incity était en train de se décrocher, du 25e étage je dirais... elle menaçait de tomber d’une seconde à l’autre (ce n’est pas la première vitre qui tombe de cette tour, il y en a régulièrement) et seule une personne de la sécurité de la tour était en train de se battre pour raccrocher un bout de rubalise à 3m de la façade de la tour, ce qui vu le vent très violent formait un périmètre de sécurité totalement sous-dimensionné et vain. Quand je me suis arrêtée pour lui indiquer qu’une vitre était sur le point de tomber, n’étant pas sûre qu’elle l’avait vue, elle m’a dit « oui oui, c’est ça ». J’avoue ne pas comprendre du tout comment une situation aussi dangereuse peut être traitée avec aussi peu de moyens et de diligence... je n’en dormirais pas de la nuit si j’étais le concepteur et/ou le gérant de cette tour! Un jour une de ces vitres va faire un ou des morts et ce sera dramatique.

  4. Georges Marchais - 21 décembre 2019

    Vidéo très nulle

  5. Galapiat - 21 décembre 2019

    plusieurs règles immuables , la production théorique installée d'une éolienne de 2 MW dépasse rarement 600KW , dans le meilleur des cas, en cause elle ne commence à produire avec un vent de 3m/s mais cesse lorsque le vent dépasse 25m/s.Une petite tranche nucléaire produit 1300MW Pour remplacer il faudrait aligner 500 éoliennes en respectant des espaces d'interférence entre les machines ce qui occuperait un front de 250Km au pied de chacune d'entre elles un socle en béton de 500m3, bien loin de Dom Quichotte et de ses moulins...
    Méga Watt 10 puissance 6
    Kilo watt 10 puissance 3
    mille fois moins .
    Sachant que le pays a besoin de 750 TW (10 pui 12) calculer le nombre de moulins à installer pour remplacer les 78 % fournis par le nucléaire.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 21 décembre 2019

      Sachant pour que vous puissiez vous chauffer à l'électrique (nucléaire) quelques instants, que vous puissiez faire tourner votre perceuse (nucléaire) quelques instants, il faudra du pétrole pour extraire l'uranium, du pétrole pour acheminer cet uranium, que cet uranium produit des déchets nocifs là où il est extrait, que son utilisation dans des centrales nucléaires peut provoquer la contamination pendant des siècles (voir plus) lors d'un accident, que son utilisation produit des déchets ultimes qu'il va falloir gérer pendant des millénaires pour les générations suivantes, tout ça pour votre confort pendant quelques instants,
      calculez votre taux d'intelligence.

      1. Galapiat - 21 décembre 2019

        les hydroliennes dont l'expérience doit gêner les fabricants de panneaux solaires et autres moulins à vent pourraient produire autant que plusieurs tranches nucléaires , éolien, offshore ou pas la France n'est pas favorisée pour l'éolien qui dénature le ^paysage, le solaire réservé au continents ensoleillés,ces deux moyens aux capacités limitées , soumissent aux aléas du climat, quant aux allemands on va surtout se souvenir des dégâts causés par les mines de lignites à ciel ouvert détruisant villages et paysages aux nuages de poussière que l' on subit aussi dans le Nord est de la France.

      2. Galapiat - 21 décembre 2019

        Abo::tu n'aura aucune peine à calculer ton potentiel, voisin de la négative , je te laisse à tes délires.

        1. Abolition_de_la_monnaie - 21 décembre 2019

          Tant que vous arrivez à vous regarder dans une glace, de produire des déchets pouvant tuer pendant des millénaires, tout ça pour vous chauffer 5 minutes,
          tout va bien ! :o)

          - L'éolien gigantesque dénature les paysages, pas l'autre éolien avec la lowtech,
          - les panneaux solaires produisent bien même en Allemagne (une région connue pour son ensoleillement ? 😉 ) mais ça reste pas terrible pour sa fabrication,
          - l'hydrolien est très bien tant que ça ne perturbe pas les autres êtres vivants des rivières,
          - le nucléaire est une abomination.

          Toute l'équation énergétique pourrait être très bien gérée sans le problème du fric.
          Le fric crée les lobbys, le fric pousse à produire toujours plus à cause de la croissance économique obligatoire, le fric impose la guerre commerciale et toutes les magouilles qui vont avec, pour les productions des différentes solutions. Le fric empêche d'isoler aux normes passives tous les bâtiments que nous utilisons (trop cher).
          La race humaine doit passer ce stade primitif.

          Quant à cette tour, on a parlé des vents mais il y a aussi les vitres qui continuent de s'autodétruire et de tomber en miette sur les passants...

      3. JANUS - 21 décembre 2019

        Abolition / un tel niveau d'intelligence doit être lourd à porter !

        1. Abolition_de_la_monnaie - 21 décembre 2019

          Ben wouiii, surtout que moi, je ne suis pas comme Janus avec deux têtes ! 😀

  6. Galapiat - 21 décembre 2019

    N'oublions pas que notre facture énergétique abonde à hauteur de 25, bientôt 30% à la taxe CSPE, éolien et solaire, la moitie de cette facture ce sont des taxes.

  7. Georges Marchais - 21 décembre 2019

    Gala piat vues oubliez les hydrolienes, le solaire, et l'éolien offshore.

    Ceci dit il est exact que nous sommes trop nombreux en France sur un petit territoire pour produire des énergies renouvelables facilement pour tout le monde.

    Il faut faire comme les Allemands dont la population décroît. D'ailleurs plus leur population décroît plus ils sont riches à tel point qu'ils ne savent plus quoi faire de leur excédent budgétaire. Et ça, ça dérange l'idéologie européenne qui veut toujours plus de monde et toujours plus de dette.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut