Lyon vue du ciel © P Laplace

Tremblement de terre, sécheresse : des arrêtés de catastrophe naturelle pris à Lyon

Plusieurs arrêtés de reconnaissance et de non-reconnaissance de catastrophe naturelle ont été pris par l'état en avril dernier pour des événements survenus à Lyon en 2019. 

Le 29 avril dernier, l’état de catastrophe naturelle pour mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols a été pris par l'État sur les communes de Morancé, Alix, Bagnols, Émeringes, Éveux et Rivolet.

À l'inverse, cet été de catastrophe naturelle n'a pas été reconnu pour les communes de Chaponost, Limonest, Saint-Lager, Belleville-En-Beaujolais, Chasselay, Lissieu, Curis-Au-Mont-D’or, Marcilly-D’azergues, Francheville, Caluire-Et-Cuire, Quincieux, Écully, Craponne.  

Par ailleurs, aucun arrêté de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle n'a été pris par l'État pour le séisme survenu le 11 novembre 2019 sur le territoire de la commune de Caluire-et-Cuire. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut