Sanofi
© Sanofi

Sanofi : “aucun impact pour la stratégie lyonnaise”

Alors que Christopher Viehbacher, le directeur général de Sanofi, a été débarqué ce matin, le géant pharmaceutique confirme que ses ambitions lyonnaises sont intactes. Le 30 juin dernier, le groupe pharmaceutique avait soutenu son projet de regroupement des deux sièges mondiaux dans la capitale des Gaules.

Le départ de Christopher Viehbacher, directeur général de Sanofi, acté ce mercredi 29 octobre n'a "aucun impact sur la stratégie lyonnaise de développement" du groupe pharmaceutique français. En bisbille avec Serge Weinberg, président de Sanofi, Christopher Viehbacher faisait l'objet d'une rumeur prévoyant son licenciement depuis quelques jours. Le Germano-Canadien était à la tête du groupe depuis 2008, et ses rapports avec le conseil d'administration s'étaient quelque peu tendus depuis sa décision de déménager à Boston.

Le géant français prévoit toujours le regroupement des deux sièges mondiaux dans le 7e arrondissement de Lyon, au sein du Biodistrict Lyon-Gerland. Le leader mondial de la santé emploie plus de 4 000 personnes en région lyonnaise. Mardi 28 octobre, les rumeurs de départ du directeur général avaient fortement perturbé le marché boursier, le titre Sanofi terminant à -10,64 %, pour une valeur nominale de 74,53 euros.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
Faire défiler vers le haut