La rentrée s’effectue masquée à Lyon © Antoine Merlet

Port du masque obligatoire à Lyon : le Conseil d'Etat valide l'arrêté du Préfet

Depuis le mardi 1er septembre, sur arrêté préfectoral, le port du masque est obligatoire dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne. Vendredi, le tribunal administratif a retoqué cet arrêté. Un arrêté validé... dimanche soir par le Conseil d'Etat.

Le port du masque est obligatoire dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne depuis le 1er septembre. Un arrêté pris par le Préfet du Rhône. Cet arrêté a été retoqué ce vendredi par le tribunal administratif de Lyon.

Le tribunal indique que l'arrêté actuellement en vigueur doit être revu par le Préfet du Rhône d'ici le mardi 8 septembre. Le tribunal demande notamment à la Préfecture de limiter les obligations aux seuls territoires qui représentent un risque de propagation du virus et aussi seulement aux heures où le risque est élevé.

"Le port du masque peut être rendu obligatoire sur l'ensemble d'une commune"

Suite à cette décision du tribunal administratif, le Conseil d'Etat a été saisi par Olivier Véran, le Ministre de la Santé. Le Conseil d'Etat a rendu sa décision dimanche soir et il valide en grande partie l'arrêté préfectoral.

"Le port du masque peut être rendu obligatoire sur l’ensemble d’une commune, si celle-ci comporte plusieurs zones à risque de contamination", précise le Conseil d'Etat.


"S’agissant du Rhône, le juge des référés valide l’obligation de porter un masque sur l’ensemble du territoire de Lyon et Villeurbanne. Le préfet doit en revanche prévoir une dispense pour les activités physiques ou sportives", précise le Conseil d'Etat.

9 commentaires
  1. PAUL Gabriel - lun 7 Sep 20 à 10 h 03

    Bonjour
    Il faut 50.000 cas positifs par jour dans la région AURA pour que en 100jours soit atteinte l'immunité collective.
    Au rythme actuel il va falloir 3ans pour obtenir l’immunité collective.
    Vivement que l'on atteigne se chiffre sans augmentation du nombre d'hospitalisations.
    Pour se débarrasser da COVID seule l’immunité collective est une solution, mais il faut que la population avec le moins de risque soie contaminé en premier (jeune, personnes sans autre pathologie, etc.).
    L'épidémie se transmettra jusque à ce que 60% de la population ait été en contact avec le virus avec fabrication d'anticorps (avec ou sans symptôme de contagion).
    Que l'on le veuille ou non il faudra bien que un jour 60% de la population fabrique des anticorps

    1. Fibzzz - lun 7 Sep 20 à 11 h 15

      L'immunité collective pour un virus qui mute sans cesse ? Vous êtes sûr ?
      Comme pour le virus de la grippe, l'immunité est impossible puisque le virus change en permanence.
      Il est bon de se renseigner avant de publier des inepties...

      1. Abolition_de_la_monnaie - lun 7 Sep 20 à 11 h 20

        On a beau lui dire, il copie colle sans tenir compte de cette réalité scientifique...

        ça ne doit pas être un personnel de santé qui devait choisir "qui soigner" lors du précédent pic...

  2. benplay69009 - lun 7 Sep 20 à 10 h 34

    Paul gabriel je suis totalement d'accord avec toi mais ce pays est pleins de criminels et d'autres ignorants sans bon sens...

    Après di vizio est un idiot utile du système les gens serieux avec les preuves vont relancer une action donc t'inquiète c'est pas encore perdu ont lache rien.

    Ont ne se laissera pas faire par ces criminels et ses faibles sans cervelle

    1. Fibzzz - lun 7 Sep 20 à 11 h 17

      Il y a des criminels de l'orthographe aussi...

      1. Abolition_de_la_monnaie - lun 7 Sep 20 à 11 h 22

        C'est à se demander quelles sont les valeurs dominantes des pro-transmissions des maladies... ?

        1. benplay69009 - lun 7 Sep 20 à 11 h 31

          Il faut bien que je fasse des fautes d'orthographe pour vous donner un os a rongé pour que vous puissiez attaqué la personne et non le message 🙂

          vous êtes du genre a regarder le doigt quand le sage montre la direction 🙂

          âme perdu sans valeur.

          Bref je m'arrête la j'ai d'autre chose a faire que de perdre mon temps avec des ineptie sur pattes contre nature

      2. benplay69009 - lun 7 Sep 20 à 11 h 22

        L'ineptie ici, c'est toi si on suit ton raisonnement on garde le masque encore quoi 150 ans ?

        Bref le prochain recours qui va être fait va faire éclater à la face du monde la mascarade du masque car il y a du solide derrière rien a voire avec ce di vizio qui est pas un complotiste mdr

        Critique mon orthographe il ne te rester plus que ça salle criminel

        1. Fibzzz - lun 7 Sep 20 à 11 h 43

          Y a un peu de progrès, vous voyez que vous pouvez y arriver ! C'est pas compliqué de se relire quand même...
          Quand au masque, je pense qu'il va falloir s'y habituer, non pas que ça soit avec joie :
          - La densité de population s'intensifie dans des zones (Chine et Asie du Sud-Est principalement) où la salubrité règne, avec beaucoup de contacts entre humains et animaux
          - Les échanges mondiaux s'intensifie également et toutes les parties du monde sont désormais connectés avec des échanges entre populations importants (souvent dans des zones de fortes densités de population d'ailleurs)
          - Nos systèmes de santé ne sont pas prêt : manque d'épidémiologistes de qualité, systèmes hospitaliers vite surchargés
          Dans de telles conditions, face à des virus nouveaux, qui mutent donc fréquemment, et qui se propagent souvent en suspension dans les airs, une des solutions est de porter un masque. A la fois pour se protéger mais aussi protéger les autres.
          Ce n'est surement pas le dernier des nouveaux virus que nous allons connaître malheureusement...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut