OM - Atlético de Madrid (0-3) : une finale sans incident majeur

Les autorités craignaient des débordements en marge de la finale de Ligue Europa, mercredi, entre l'OM et l'Atlético de Madrid (0-3). Finalement, le pire a été évité.

La marche était trop haute. Ce mercredi à Décines, l'Olympique de Marseille n'a pas existé contre l'Atlético de Madrid, lors de la finale de la Ligue Europa (0-3). Pour le plus grand bonheur de nombreux Lyonnais qui ne souhaitaient pas voir triompher, dans leur jardin, le club phocéen. Quelques heures plus tôt dans la journée, les supporters de l'Atlético et quelques supporters de l'OM avaient pris possession de la cité rhodanienne. Dans une ambiance bon enfant. Les forces de police ont procédé seulement à trois interpellations (2 Lyonnais et 1 Marseillais), place des Terreaux. Cette semaine, la préfecture du Rhône avait travaillé d'arrache-pied afin de mettre à exécution son plan d'action : 1250 hommes, policiers, gendarmes et CRS, appuyés par un hélicoptère et deux canons à eau. Des moyens colossaux qui ont permis de sécuriser une ville qui craignait d'être saccagée.

18 gardés à vue au stade, 3 interpellations place des Terreaux

Après avoir fait une visite éclaire, place Bellecour, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, débarque au Parc OL en compagnie de la ministre des Sports Laura Flessel. Tout sourire et d'humeur badine, l'ancien maire de Lyon s'empresse de se rendre au local des gardés à vue. Au total lors de cette rencontre, 18 personnes ont été placées en garde à vue : 7 pour fumigènes, 4 pour violences aggravées, 1 pour violence, 3 pour dégradations, 1 pour intrusion sur la pelouse, 1 pour rébellion et un dernier, un Lyonnais, pour vente à la sauvette.

Les supporters de l'OL vont retrouver, ce samedi, leur stade

Avant de rejoindre la tribune présidentielle, le ministre de l'Intérieur se rend au PC sécurité. Les services de police s'affairent et notre présence dans ce lieu stratégique n'est guère appréciée. En tribunes, les agents d'accueil (200) et stadiers (1100) gèrent les flux et réussissent à empêcher une quarantaine de fans de l'OM de rentrer sans billet. Ces derniers avaient reçu comme consigne de ne rien laisser passer et de prendre leur temps pour les palpations. Ce qui n'a pas empêché les groupes de supporters marseillais de faire rentrer dans le virage sud de nombreux objets pyrotechniques. Quoi qu'il en soit, cette finale s'est déroulée sans heurt majeur et les fans de l'OL vont pouvoir retrouver leur stade dans un bon état, ce samedi pour la dernière journée de Ligue 1 qui s'annonce palpitante.
à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut