Nouvelle monnaie locale, la Gonette s'installe à Lyon

Cette monnaie locale citoyenne qui vise à développer les circuit court à séduit 1800 utilisateurs en six mois d'existence.

Lancée à l'automne, la monnaie locale citoyenne lyonnaise commence à s'implanter. Il y aurait aujourd'hui 60.000 billets verts, d'une valeur d'un euro chacun, en circulation. 1800 utilisateurs ont adopté cette monnaie complémentaire, acceptée dans 120 commerces et associations à Lyon et dans ses environs. "La Gonette se développe plutôt bien. Notre courbe de progression est un peu plus accentuée que d'autres monnaies locales complémentaires", a indiqué Sébastien Tagliana à Acteurs de l'économie, qui révèle ces chiffres.

Création d'emplois

Fort de ce développement rapide, les porteurs du projet revoient aujourd'hui leurs ambitions à la hausse. Ils visent désormais les 2500 utilisateurs et 100.000 Gonettes en circulation d'ici à la fin de l'année. 130 nouveaux partenaires devraient également être intégrés au réseau.

Le projet est par ailleurs porteur d'emplois. Aujourd'hui, outre la quarantaine de bénévole, l'équipe de coordination est constituée de quatre salariés et trois services civiques. Un cinquième salarié devrait être recruté. L'objectif de cette monnaie locale et citoyenne, comme il en existe une trentaine en France, reste inchangé : favoriser les circuits courts et donc la production locale.

à lire également
Pierre-Yves Gomez © Antoine Merlet
Pierre-Yves Gomez est économiste, essayiste et professeur à l’EM Lyon, où il dirige l’Institut français de gouvernement des entreprises. Dans L’Esprit malin du capitalisme (Desclée de Brouwer, 2019), il montre comment le capitalisme s’approprie tous les aspects de notre existence et dans quelle mesure il influence nos modes de vie. Entretien.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 9 mai 2016

    'Le projet est par ailleurs porteur d'emplois. ' . Cette monnaie ne s'autofinance pas, mais a besoin de subventions. Dommage que la réflexion sur 'la monnaie' s'arrête à 'garder nos sous localement' en oubliant tout le reste. Les monnaies locales sont là pour continuer à faire croire en ce système, pour rattraper les 'brebis galeuses alternatives', mais au final, l'outil monnaie reste un outil d'échange et surtout et toujours d'exclusion. Vivement la suite.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut