Nadir : premier pas vers une régularisation ?

Le 4 mars, le tribunal administratif de Lyon a annulé son obligation de quitter le territoire français (OQTF). Motivation du jugement : en Algérie, Nadir risquerait des peines d'emprisonnement pour homosexualité. Ce jeune algérien arrivé en France à l'âge de seize ans demande sa régularisation pour faire sa vie définitivement en France. Ici, il termine un bac professionnel qui doit ouvir sur un emploi. Il vit avec Samuel*, son compagnon depuis deux ans. Chez lui, l'homosexualité peut être punie de trois ans d'emprisonnement. Nadir encourerait aussi l'hostilité plus ou moins violente de sa famille et de son voisinage. Pour rester en France sans être menacé d'une nouvelle OQTF, Nadir doit enfin obtenir d'être régularisé. Son avocat Me Pierre Landere a bon espoir, pour peu que la préfecture du Rhône ne décide pas de faire appel du jugement du tribunal administratif. Nadir est soutenu par les associations gays de la région.

*prénoms d'emprunt

à lire également
18 interpellations, 9 policiers légèrement blessés et 3 vitrines de magasins dégradées : le bilan de cette nuit de célébration de la victoire de l'Algérie en CAN reste relativement bon selon la préfecture, compte tenu de l'importante affluence dans les rues de Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut