Manuel Valls et Jean-Yves le Drian en visite au Tchad

Hier soir, Manuel Valls a atterri à N'Djamena au Tchad. Il est allé montrer son soutien et rencontrer les soldats français de la force Barkhane, qui lutte contre les djihadistes.

Manuel Valls est arrivé hier soir à N'Djamena au Tchad, accompagné par Jean-Yves le Drian, le ministre de la Défense. Il est allé à la rencontre des troupes françaises de la force Barkhane, destinée à la lutte anti-djihadiste. Cette opération est conduite par la France et cinq autres pays sahéliens (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso).

N’Djamena est une étape obligatoire pour Manuel Valls car c'est un carrefour important pour l'armée française face au groupe islamiste Boko Haram. En effet, ses fiefs nigérians commencent à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest de la capitale tchadienne. La visite du Premier ministre a commencé par une entrevue au palais présidentiel avec le chef de l’État tchadien, Idriss Déby. Il s'est ensuite dirigé vers le camp Kosseï, une importante base militaire française et chef-lieu de l'état-major de Barkhane.

Une seconde opération française

La force Barkhane a été initiée en août dernier, pour prendre le relais de l'opération Serval menée au Mali et arrêter l'expansion des groupes djihadistes. L’opération Barkhane s’étend vers le Nord pour toucher d’autres pays africains, dont le Niger et le Tchad. Cette force réunit actuellement plus de 3000 militaires français.

Manuel Valls sera également en visite au Niger ce dimanche, qui a subi trois attaques armées au cours du mois écoulé. Ces attaques seraient perpétrées par des groupes venus du Mali, par le Mujao en particulier.

à lire également
Jean-Luc Touly
Licencié de l'entreprise Veolia pour avoir révélé les mensonges et les rapports sournois entretenus avec les élus dans plusieurs livres, Jean-Luc Touly est aujourd'hui président de l'association FRICC pour Front républicain d'intervention contre la corruption. Rencontre pour le site lelanceur.fr, en marge du Forum des lanceurs d'alerte organisé au Mucem de Marseille.
Faire défiler vers le haut