Maisons de retraite : enfin une rénovation

La grogne monte dans les maisons de retraite de la ville de Lyon où une centaine de résidents ont appris qu'ils devraient quitter leur logement. Claudette, 78 ans, logée à la résidence Boileau (Lyon 3e) en fait partie. Elle s'inquiète : "à mon âge, j'ai plus envie de changer et surtout pas de quartier. Je ne sais même pas où on va me reloger". Il y a quelques semaines, Lyon Capitale révélait qu'un tiers des logements des 23 foyers pour personnes âgées de la ville sont aujourd'hui vacants faute d'une remise aux normes. Embarrassée, la Ville de Lyon tient pour responsable de cette situation un imbroglio juridique ; depuis 2001 de nouvelles normes de sécurité ont été édictées dont les conditions d'applications ne sont pas tranchées. Embarrassée, la Ville se dit aujourd'hui prête à investir près de 80 millions d'euros pour la rénovation de 16 résidences et la construction de six nouveaux établissements à condition que les ambiguïtés juridiques soient levées. "Si nous devions appliquer ces nouvelles normes, 18 résidences sur 23 devraient fermer", souligne le maire de Lyon Gérard Collomb qui a écrit au Préfet de région pour lui demander la conduite à tenir.

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut