Métro de Lyon – Station Foch © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : le plan de TCL pour lutter contre les colis suspects

Chaque année, une centaine de colis suspects entraînent des interruptions de trafic sur le réseau métro, tramways et bus. Pour lutter contre le phénomène, TCL va lancer de nouvelles mesures.

En 2018, 104 interruptions de trafic ont eu lieu sur le réseau TLC à cause de colis suspects. Ce chiffre devrait être dépassé en 2019 (avec 97 interruptions à fin octobre 2019). Un simple bagage oublié au mauvais endroit dans le réseau métro et les lignes A, B, C et D ne circulent plus pendant plus d'heures. À chaque fois, il est traité comme un colis suspect et doit faire l'objet d'une levée de doute par les forces de l'ordre conformément au plan Vigipirate.

TCL va lancer une série de mesure pour tenter d'endiguer le phénomène. Une campagne d'affichage sera lancée, tandis que des bagages en trompe-l'œil avec des messages de sensibilisation seront placés dans les stations. Des annonces sonores plus fréquentes seront réalisées, et une vidéo pédagogique diffusée prochainement. Au delà de la galère pour les autres voyageurs, les conséquences peuvent être lourde pour ceux qui oublient un bagage : une amende de 450 euros et surtout de devoir verser des indemnisations jusqu'à hauteur du coût de la perte d'exploitation. Si l’étiquetage des bagages et sacs comme dans les trains n'est pas encore obligatoire sur le réseau TCL, la multiplication des perturbations pourrait bien entraîner ce type de mesure.

à lire également
Ce lundi matin un car en provenance de Milan en Italie a été immobilisé en gare de Perrache. Le chauffeur du bus était suspecté d'être porteur du coronavirus. Selon l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, les tests se sont révélés négatifs. 
Faire défiler vers le haut