vue de Lyon la nuit
Rue de la république la nuit © Tim Douet

Lyon : la police conseille de ne pas danser dans la rue avec des inconnus

"Dans la rue avec des inconnus, tu ne danseras point !", c'est le commandement transmis par la police à Lyon. Si la ville ne s'est pas transformée en nouveau "Footloose" où il serait interdit de danser, les raisons de ce conseil sont à chercher du côté des méthodes de certains voleurs.

"Ne dansez pas avec n'importe qui dans la rue", c'est en substance la recommandation donnée par les policiers de Lyon via les réseaux sociaux. Depuis plus d'un an, les "voleurs danseurs" font de plus en plus parler d'eux dans les rues de la ville. Régulièrement des faits divers impliquant cette méthode utilisée par les pickpockets sont répertoriés.

Dernier en date, ce 22 février, place des Terreaux, trois individus ont été arrêtés, alors qu'ils poussaient les passants à danser avec eux, puis en profitaient pour les dépouiller. Deux mineurs et un majeur ont été arrêtés par les policiers.

Établir le contact 

À l'instar de la méthode du "câlin", la technique de la danse repose sur des principes proches : établir le contact avec la victime, gagner sa confiance par un geste en théorie positif, détourner son attention, et profiter de tout cela pour voler sacs, portefeuilles ou téléphone portable. Le "vol par câlin" est essentiellement pratiqué de jour, et les personnes ciblées restent des personnes âgées.

Pour "le vol par la danse", la cible est plus jeune, souvent noctambule. Les pickpockets agissent ainsi la nuit à proximité des lieux de sorties comme les bars ou boites de nuit et sur les lieux de passage comme les berges, quais, place Terreaux... Ils profitent ainsi d'une ambiance festive pour tromper leurs victimes qui sont parfois alcoolisées ou fatiguées. Dès lors dans le contexte actuel, mieux vaut éviter de danser la nuit avec des inconnus à Lyon.

Faire défiler vers le haut