L’adieu aux armes du Général Chavancy © Tim Douet

Lyon : L'adieu aux armes du général Chavancy

Une cérémonie a eu lieu ce jeudi 31 mai, pour l’adieu aux armes du général Chavancy. Dans l’armée depuis 38 ans, il était, depuis 2014 le gouverneur militaire de Lyon. Fin de carrière pour lui, il a tiré sa révérence et laissera sa place au Général Philippe Loiacono dès le 1er juillet.

Une cérémonie émouvante a eu lieu ce jeudi 31 mai pour l’adieu aux armes du Général Chavancy. En plus des nombreux militaires présents, des personnalités politiques et des patrons lyonnais ont foulé le tapis rouge de l’Hôtel de commandement avenue Maréchal Foch (Lyon 6e). Bien sûr, toute la famille du Général était présente, y compris son chien, un labrador nommé Cracotte. C’était une cérémonie en grande pompe où la rigueur militaire était évidemment de la partie avec orchestre, porte-drapeau et autres saluts militaires. L’ordre du jour a été prononcé par le chef d'état-major des armées, François Lecointre. Quand vient le tour de la prise de parole du général Chavancy, décrit par le colonel, L.Guy, comme un homme avec une grande "capacité à être à l’aise et nature en toutes circonstances", l’homme n’a pas pu contenir ses émotions. Au moment où il aborde le sujet de sa vie de famille, il fond en larmes. Puis, il poursuit tout de même son discours, ponctué de notes d’humour, de références historiques avant de conclure sur une citation de l’adjudant-chef Lopez qu’il évoque comme étant pour lui "le plus grand penseur moderne" :  "Quand un chef commence à se retourner, à se souvenir et à dire merci, c’est qu’il devient vieux et quand on est vieux alors on ne commande plus des soldats" .

à lire également
Cérémonie militaire au parc de la Tête d'Or
Le lieutenant-colonel Cyrille Tachker a pris la place du colonel Laurent Kuntzmann à la tête du 7e RMAT ce matin lors d’une cérémonie militaire au parc de la Tête d’Or. Une cérémonie militaire se déroulait ce mercredi matin au parc de la Tête d’Or. Au garde-à-vous, les hommes du 7e RMAT assistaient à la passation […]

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut