Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : il force un coffre avec le tournevis qui permet de le retrouver

Un jeune lyonnais avait tenté d'ouvrir un coffre-fort à l'aide d'un tournevis. C'est ce dernier qui a permis aux policiers de remonter jusqu'à lui.

Le 8 décembre 2018, un individu force les portes d'un groupe scolaire de l'avenue Barthélemy Buyer dans le 9e arrondissement de Lyon, sans les dégrader selon la police. Du matériel multimédia, des clés et environ 30 euros sont alors volés. À l'aide d'un tournevis, l'individu force un coffre-fort, sans parvenir à l'ouvrir. Il abandonne alors ce même tournevis sur les lieux ce qui va permettre aux policiers de remonter jusqu'à lui.

En effet, les enquêteurs découvrent sur l'outil l'ADN d'un Lyonnais de 18 ans, déjà connu pour 15 antécédents judiciaires. Il a été interpellé mardi 15 octobre et a reconnu les faits. Il a expliqué être venu une première fois le 8 décembre, puis une deuxième fois le lendemain. Il sera convoqué devant la justice en juin 2020.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
2 commentaires
  1. Galapiat - 16 octobre 2019

    il pensait que ce coffre contenance les neurones dont il a grand besoin. s'il s'était renseigné, Benalla lui aurait donné la combine.

  2. JANUS - 17 octobre 2019

    un Lyonnais de 18 ans, déjà connu pour 15 antécédents judiciaires, soit un tous les 14/15 mois….Fort très fort !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut