Rue Edouard-Herriot

Lyon : en cours de retrait, les bacs rue Herriot vont gêner encore un mois

La rue Édouard Herriot n'est pas encore débarrassée des bacs à fleurs qui la rendent dangereuse pour les piétons et cyclistes. Ce camouflet à 600 000 euros aura besoin d'un mois pour disparaître. 

Si le bon sens ou la concertation publique n'avaient pas eu raison des bacs à fleurs sur les voies de bus et vélos de la rue Édouard Herriot, le coronavirus COVID-19 a marqué leur fin. En effet, en raison de la nécessité de distanciation sociale et pour créer un double sens cyclable sécurisé, la ville de Lyon a accepté de retirer les bacs. La métropole de Lyon a poussé dans ce sens pour convaincre le maire Gérard Collomb.

Les travaux ont débuté, mais il faudra encore être patients pour les voir disparaître. La ville estime que l'opération prendra un mois. En attendant, le secteur reste dangereux pour les piétons comme les usagers vélos, notamment le double sens cyclable non sécurisé actuellement mis en place. Par ailleurs, les espaces de stationnement dédiés aux trottinettes, à proximité des passages piétons, sont actuellement supprimés et les éventuels aménagements coupés au ras du sol. 

Cette opération de verdissement qui n'avait pas tenu compte de la concertation publique aura coûté 600 000 euros. Les bacs iront dans des cours des écoles. Quant aux végétaux, dès l'annonce de la fin des bacs, de nombreux habitants sont allés se servir à l'intérieur. 

à lire également
Le bilan n'est pas forcément mauvais ce mardi soir dans les hôpitaux de la région. Oui, il y a plus de patients hospitalisés des suites du covid-19. Mais une légère hausse, bien inférieure à celle enregistrée au printemps. Pour le moment.
1 commentaire
  1. Catherine Jouffroy - 12 mai 2020

    Les jardinières :-un scandale. 600 000 € jeté par la fenêtre, argent du contribuable !!!! C'est HONTEUX.
    Gérard Collomb veut donner l image d être écolo, c'est uniquement à but politique. Il ne mets que du minéral, exemple place des terreaux, la construction de toutes ces tours à la Part dieu, et la fameuse fresque à 60 000€ (il me semble) gorille peint sur un immeuble détruit 2-3 mois après à la Part dieu.
    Quel gaspillage !!! 600 000 € qui auraient pu être utiles aux lyonnais en difficultés, aux personnes fragiles, aux pistes cyclables définitives, réduire les impôts par exemple. Mais non, il faut dépenser à tout va faire de la com pour que G Collomb soit re élu !!!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut