© Tim Douet

Lyon : 25 ans de réclusion pour l’homme qui avait écrasé sa femme à Vénissieux

Les 20 et 21 mai, la cour d’assises de Lyon jugeait un homme accusé de féminicide sur son ex-compagne en juillet 2019. Un peu moins d’un an après le drame il a été reconnu coupable et devra purger une peine de 25 ans de réclusion criminelle. 

Le 25 juillet 2019, Bernadette décédait sur le parking de la société Carso à Vénissieux. Gilou R., son mari, venait de l’écraser contre un mur avec son véhicule avant de lui rouler dessus à plusieurs reprises. Un peu moins d’un an après le drame, la cour d’assises de Lyon jugeait ce chauffeur routier pour meurtre sur conjoint, les 20 et 21 mai. 

Vendredi, une peine de 30 ans de réclusion assortie d’une période de sûreté des deux tiers et d’une injonction de soins avait été requise contre l’accusé. Au terme d’un délibéré de 2 heures, l’homme de 47 ans a finalement été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle, un suivi socio-judiciaire de 10 ans et une injonction de soins, rapporte Le Progrès. 

Nos confrères précisent que pendant son procès l’accusé a fini par reconnaître avoir volontairement tué sa femme, ce qu’il niait pourtant depuis le jour du drame. 

Lire aussi : Lyon : il a tué sa femme à Vénissieux jeudi, il est écroué

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut