Les éleveurs en marche vers Confluence, à Lyon

Les éleveurs qui bloquent Lyon depuis hier soir vont prendre progressivement la direction du quartier Confluence, où les représentants de la FNSEA vont tenir un meeting.

Les agriculteurs et éleveurs en colère bloquent toujours les trois principaux accès à Lyon (A6, A7 et A42) ce jeudi après-midi. Actuellement, le blocus de l'A7 (en direction de Valence et Marseille) serait en train d'être levé. Les véhicules qui obstruaient le passage se dirigent actuellement vers le centre de Lyon, à hauteur de la Confluence. Une migration faite en accord avec la préfecture. Les éleveurs ne devraient d'ailleurs pas quitter les voies rapides. Pas de tracteurs donc près de la darse ou du centre commercial.

La centaine de véhicules paralysant le passage sur l'A6 et l'A42 va également se rendre à la Confluence, vers 16h. Les agriculteurs devraient s'installer au bout de la Presqu'île, à la fois pour se faire entendre dans le centre-ville et pour tenir un meeting. Les représentants de la FNSEA, principal syndicat agricole, sont en effet attendus en fin d'après-midi.

Les éleveurs et agriculteurs manifestent en raison des prix de la viande, inférieurs selon eux aux coûts de production. Ils réclament une meilleure rémunération des grandes surfaces et industriels du secteur, et plus d'équité dans le partage de la filière viande. Le Gouvernement a décidé hier d'accorder 600 millions d'aide au secteur. Xavier Beulin, le président de la FNSEA, qui devrait être à Lyon en fin d'après-midi, a déclaré sur France Info qu'il attendait "un peu plus que des mesurettes [à] moyen terme".

Article mis à jour à 16h02
1 commentaire
  1. guidoline - jeu 23 Juil 15 à 22 h 10

    Les éleveurs de la FNSEA devraient d'abord faire le ménage dans leurs rangs. C'est leur propre syndicat qui les assassine. Xavier Beulin, le patron de la FNSEA, est président de la multinationale Sofiprotéol. Laquelle possède quantité de sociétés qui importent des produits à bas prix de l'étranger et ruinent nos éleveurs. Par exemple la société Farmor en Bretagne qui importe des milliers de tonnes de poulets industriels du Brésil. D'un côté, le gars Beulin envoie ses agriculteurs faire le coup de force dans la rue. De l'autre, il importe en masse ce qui les conduit à la ruine !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut