Le meilleur public de France

Avec 4 000 supporters, issus de 13 groupes officiels, l'OL dispose d'un « 12e homme » plutôt sonore. Les deux kops des virages (voir Lexique), Bad Gones et Cosa Nostra, sont de loin les plus actifs de Gerland.

Repères
> 7 groupes de supporters résidents
> 6 sections extérieures
> 50 supporters hooligans recensés au stade de Gerland (Source : police)
> 18 interdits de stade (8 interdictions administratives, 10 interdictions judiciaires) au 1er janvier 2009
(Source : police)
> Depuis 2006, à Lyon, 47 interdictions administratives ont été prononcées à l'encontre de supporters, principalement membres de Cosa Nostra (ex Lugdunum's et Nucléo), et dans une moindre mesure, des Bad Gones
> 36 023 spectateurs à Gerland en moyenne (matchs de Ligue 1) pour la saison 2007/2008
(soit 94,23 % de taux de remplissage du stade)
> 37 800 spectateurs à Gerland en moyenne en Ligue des Champions depuis 2001.
> 40 520 : plus grosse affluence de spectateurs de l'histoire de Gerland (1er novembre 2006 lors de OL-Dynamo Kiev)

> Les résidents
Kop Virage Nord
Nom usuel : Bad Gones
Nombre d'adhérents : 2 500
« Les mauvais enfants » sont les supporters les plus nombreux de Gerland, les plus anciens aussi (1897). Se revendiquant ultras*, ils vouent un véritable culte à l'OL et le démontrent par leurs chants et leurs tifos.

CNL (dissoute)
Nom usuel : Cosa Nostra
Nombre d'adhérents : 460
Née de la fusion entre les Lugdunum's et les Nucléo, et une poignée de Bad Gones décus du Virage Nord, la Cosa Nostra (nom que refuse les dirigeants de l'OL) est aujourd'hui le groupe de supporters le plus fervent, avec les Bad Gones. Souvent aussi le plus virulent.

Rouge et Bleu
Nombre d'adhérents : 140
Le 3e groupe de supporters historique, créé à l'origine pour « montrer que les supporters ne sont pas forcément des mecs plein de bières qui viennent chercher l'adversaire ».Ni insultes, ni provocations, ni aggressivité sous peine d'être exclu du groupe. Bref, ambiance bon enfant.

Gastrogones
Nombre d'adhérents : une 100 aine
Association qui se veut conviviale, amicale et basée sur la bonne humeur, sans oublier les gueuletons, d'où le nom de Gastrogones. Quoi de plus normal dans la capitale de la gastronomie !

O'Elle Club
Nombre d'adhérents : 35
Qui a dit que les filles n'aimaient pas le foot (masculin) ? A Gerland, elles se sont réunies en 2005 au sein d'un groupe officiel. Fans de l'OL mais néanmoins pas aussi fadas que les (ex) Cagoles de l'OM !

Hexagones
Nombre d'adhérents : 150
Marseille a beau être le club qui recense le plus de fans en France, l'OL n'est pas si mal loti. A l'été 2000, des potes expats' de Lyon ont créé les « Hex@s »

Handi Sup OL
Nombre d'adhérents : 70
Depuis 2005, un groupe de supporters de l'OL, handicapés, s'est créé en tribune Jean-Bouin. « On n'a pas les jambes pour sauter mais on a le coeur lyonnais ».

> Les sections extérieures
Selon un sondage Ipsos de juin 2008, la notoriété de l'OL ne cesse de grimper. L'OL serait ainsi le 1er club supporté en France (devant l'OM) et le 2e club le plus connu derrière l'OM et devant le PSG. En témoigne les six sections extérieures officielles de supporters qui ont vu le jour ces trois dernières années :

Dauphigones
Date de création : 2008
Nombre d'adhérents : 100aine
Localisation : Saint-Chef (Isère)

Les Loups Marchois
Date de création : 2008
Nombre d'adhérents :
Localisation : La Brionne (Creuse, Limousin)

Septimagones
Date de création : 2008
Nombre d'adhérents : 30
Localisation : Hérépian (Hérault, Languedoc-Roussillon)

OL Museum
Date de création : 2006
Nombre d'adhérents : 70
Localisation : Chaponost (Rhône)
Association qui regroupe des collectionneurs d'objets tournants autour de l'OL.

Gones du 26
Date de création : 2007
Nombre d'adhérents : 60
Localisation : Anneyron (Drôme)

Gones 58
Date de création : 2006
Nombre d'adhérents : 60
Localisation : Pougues-les-Eaux (Nièvre, Bourgogne)

--------------------

Lexique
Kop : Le terme « kop », en référence au « Spion kop » de Liverpool, désigne les emplacements dans le stade, souvent dans les virages, où les supporters sont les plus actifs. L'origine du mot est à trouver dans le nom d'un champ de bataille où les tribunes britanniques furent battues par les Boers, malgré le combat héroïque d'un régiment de Liverpool (source : Rapport d'information du Sénat sur les associations de supporters. Septembre 2007).

Ultra : mouvement de supporters né dans les années 70. Revendiquant leur indépendance vis à vis des clubs dont ils soutiennent les équipes, les Ultras sont contre le foot-business. A chaque match et chaque déplacement de leur équipe à l'extérieur, les Ultras organisent chants et tifos pour soutenir l'équipe. Parfois, ce soutien inconditionnel passe par la violence pour défendre ses couleurs.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut