Le débat sur "l'Internet responsable" s'invite à Lyon

Jeudi 29 août, la Maison de l'Environnement organise une réflexion sur les enjeux des nouvelles technologies avec l'Agora de "l’Internet responsable".

Jeudi 29 août, l’association Conscience et Impact Écologique propose aux Lyonnais une réflexion sur un questionnement majeur de nos sociétés hyperconnectées : comment responsabiliser l’usage d’Internet et du numérique ?

Afin de réfléchir aux enjeux sociaux, économiques et écologiques des nouvelles technologies, trois acteurs de l'entrepreneuriat numérique alternatif ont été invités :

  • Ferdinand Richter, responsable de la Fondation Ecosia France, moteur de recherche se servant de ses revenus pour faire planter des arbres,
  • Lucas Duchaine, directeur général de l’entreprise Sylha, créatrice d’une monnaie virtuelle, connectée et solidaire,
  • Et Pierre-Yves Gosset, directeur de l'association Framasoft, qui vise à diffuser des connaissances autour des logiciels libres.

Ils seront accompagnés de Bruno Charles, élu vice-président en charge du développement durable de la Métropole de Lyon. Ces quatre invités discuteront de solutions pratiques et d’applications alternatives, et débattront sur la problématique de la protection des données et de la mise en place de solutions pour une transition écologique numérique.

L’ouverture des portes se fera à 18h, à la Maison de l’Environnement. Pour participer, l’inscription est obligatoire.

à lire également
Tarare
Entre Tarare et L’Arbresle, plus de 47 hectares de terres agricoles et d’espaces protégés sont sur le point d’être déclassés afin de permettre l’aménagement d’immenses entrepôts logistiques. Pour les élus en charge du projet, la zone dopera l’économie locale. Pour les opposants, les répercussions environnementales vont à l’encontre des orientations nationales en matière de biodiversité.
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 26 août 2019

    Une monnaie solidaire... ha ha ha.
    Depuis quand la solidarité est possible avec un outil qui exclut ?
    Toujours à vouloir "réformer" un système qui est irréformable, juste "repeingnable - The Washcoin."
    Un internet responsable ?
    Alors analysons le poids informatique des sites que chacun utilise : faites "enregistrer sous" lorsque vous êtes sur une page (de l'actuel média ou d'un autre ou d'un site écolo ou autre) et admirer le gaspillage de ressources !
    Si ça dépasse 1 méga octet, c'est inacceptable.
    La course au "spectaculaire" pour mieux vendre, engendre un internet pas du tout responsable.
    .
    ecosia.org : 45 Mo.... ????
    .
    sylha.io : 4,62 Mo
    .
    Framasoft : 3,51 Mo (bon, framasoft promeut du libre, alors... 🙂 Mais peut mieux faire).
    .
    Etc.

  2. fnovak - 27 août 2019

    Bonjour Abolition_de_la_monnaie. Votre message tombe bien puisqu'il s'agira exactement du sujet de la soirée. Nous partirons d'une part du constat que les dégâts des outils numériques sont indiscutables mais que l'on promeut pourtant ceux-ci comme étant des vecteurs de transition écologique. D'autre part, nous remarquerons qu'il est vrai qu'une transformation culturelle rapide venant notamment de la jeunesse semble s'opérer grâce à une partie de ses outils. Nous proposerons donc à des initiatives de s'exprimer à ce propos, de nous donner leur vision avant de proposer des questions de débat.

    F. Novak pour l'association CIE

    1. Abolition_de_la_monnaie - 27 août 2019

      Bravo à l'association Conscience & Impact Ecologique.
      🙂
      ce débat aurait mérité de passer en direct sur BFM-Lyon (zut, pas encore opérationnel - et surtout sur une grande chaine de télé nationale), mais bon, ce sera pour la prochaine fois...

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut