Fourvière Hotêl
©GL

L'hôtellerie lyonnaise fleurit au mois de mars

La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a communiqué aujourd'hui les performances de l'hôtellerie lyonnaise pour le mois de mars. Les résultats sont très positifs par rapport à mars dernier, grâce notamment à une hausse de 11 % du taux d'occupation des hôtels de 4 et 5 étoiles.

Le résultat de l'hôtellerie lyonnaise est très positif pour le mois de mars. La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a dévoilé dans un communiqué de presse les performances de l'hôtellerie lyonnaise en mars 2016. Les nombreux évènements tels que le forum Labo et Biotech, le Congrès de la société francophone du diabète ou le congrès Myogoly ont permis une augmentation des performances en hôtellerie par rapport à mars 2015. En effet, le taux d'occupation est en augmentation pour toutes les catégories d'hôtels, allant de 1,7 % d'augmentation pour les 2* à 11 % d'augmentation pour les 4 et 5*. Ce dernier chiffre combiné à une augmentation du prix moyen de 4,8 % a permis aux hôtels 4 et 5* d'augmenter leur revenu par chambre disponible (construite) d'un hôtel (RevPar) de 16,3 % par rapport à mars 2015.

Le RevPar augmente dans toutes les catégories pour une moyenne de + 10,4 % d'augmentation par rapport à mars 2015. Ces bons résultats ne compensent pas encore le départ moyen de l'année. Pour le premier trimestre 2016, le RevPar est en baisse dans toutes les catégories par rapport à 2015, avec une baisse moyenne de 5 %. La palme revenant aux hôtels 2* avec une baisse de 8,7 % par rapport à 2015. Cette baisse s'explique par la baisse du prix moyen des chambres avec 4,6 % de moins qu'en 2015, alors que le taux d'occupation est quasiment le même, avec une légère baisse de 0,5 %. Des résultats qui laissent présager une hausse dans les mois à venir grâce, notamment, à l'Euro 2016.

à lire également
Pierre-Yves Gomez © Antoine Merlet
Pierre-Yves Gomez est économiste, essayiste et professeur à l’EM Lyon, où il dirige l’Institut français de gouvernement des entreprises. Dans L’Esprit malin du capitalisme (Desclée de Brouwer, 2019), il montre comment le capitalisme s’approprie tous les aspects de notre existence et dans quelle mesure il influence nos modes de vie. Entretien.
Faire défiler vers le haut