Ecole Victor Hugo
©A Patalacci

Jamais sans Toit déterminé à poursuivre les occupations

Alors qu’une délégation de dix de ses membres sera reçue aujourd’hui par le préfet, le collectif est déterminé à poursuivre les mobilisations dans diverses écoles lyonnaises. La situation est appelée à perdurer “jusqu’à ce que des solutions soient apportées aux familles que Jamais sans Toit soutient”.

Le collectif Jamais sans Toit montre toute sa détermination. Alors que plusieurs écoles lyonnaises sont occupées depuis le 20 novembre, les membres du collectif refusent de cesser la mobilisation, et s'engagent à poursuivre les occupations "tant qu'il restera des familles à la rue". Les écoles Michel-Servet, Victor-Hugo (Lyon 1er), Gilbert-Dru (7e), Jean-Giono (8e) et Jean-Vilar (Vaulx-en-Velin) serviront donc d'abri nocturne jusqu'à nouvel ordre.

“Plus de 200 enfants”

Le collectif déclare avoir recensé "environ 70 familles pour plus de 200 enfants" dans cette situation précaire, et espère "une réponse positive et rapide de la préfecture". Une délégation de dix personnes est justement attendue à la direction départementale de la cohésion sociale du Rhône, aujourd'hui à 17h30, sur proposition de Jean-François Carenco, préfet du Rhône, et en présence de Gilles May-Carle, directeur départemental de la cohésion sociale, afin de trouver des solutions.

Le collectif revient également sur les réponses apportées par le préfet de Rhône-Alpes, le 21 novembre dernier. "Contrairement à ce que le préfet a écrit, des enfants dormaient régulièrement à la rue, et pour certains depuis des mois", précise Jamais sans Toit. Le collectif déplore également que "les structures d'hébergement sont pleines, ces familles appellent chaque jour au 115 et on leur répond qu'il n'y a aucune solution, et qu'elles doivent rappeler un autre jour".

Mis à jour le 28/11
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut