Téléphone vintage

Harcèlement : 1 025 appels pour éviter une expulsion

L'homme de 44 ans, qui résidait dans un foyer du 8e arrondissement, allait être expulsé, pour impayés. Pour se venger, il avait passé pas moins de 1 025 appels téléphoniques à l'encontre d'une étude d'huissiers.

Les investigations réalisées par le commissariat des 1er et 4e arrondissements ont permis d'établir d'autres coups de fil à deux avocats (150 et 117 appels), une société (106 appels), au gérant du foyer (378 appels) et même à un résident du foyer (694 appels).

"C'était des appels incessants pour saturer leur ligne de téléphone. Parfois, il faisait juste du bruit ou laissait le son de la télé", explique une enquêtrice. Il a été interpellé le 24 juin.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut