Gerbert Rambaud dénonce une région “en faillite”

Gerbert Rambaud, tête de liste régionale de Debout La France, est l’invité de L’Autre Direct ce mercredi. Il explique que sa liste se place dans une logique constructive, à la différence du FN, et dénonce le mauvais bilan de Jean-Jack Queyranne.

Crédité de 2,5 % des intentions de vote au premier tour des régionales le 6 décembre, Gerbert Rambaud refuse l'idée d'une campagne de témoignage : "Nous voulons être constructifs, ce que ne fait pas le FN. Nous proposons un patriotisme de rassemblement autour d'un projet raisonnable."

“Je ne suis pas là pour faire élire Wauquiez ou Boudot”

Le chef de file régional de Debout la France refuse d'ailleurs toute alliance avec Laurent Wauquiez (Les Républicains) ou Christophe Boudot (FN) : "Je ne suis pas là pour faire élire l'un ou l'autre. Nous ne sommes ni système ni extrême."

Gerbert Rambaud dénonce aussi l'utilisation de l'argent public par l'actuelle majorité régionale, en évoquant les sièges des deux conseils régionaux, le Lyon-Turin ou Erai.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut