Laurent Wauquiez
©Tim Douet

France 3 : un sujet retiré après des pressions de Laurent Wauquiez ?

Une série de reportages sur le bilan de Laurent Wauquiez dans la région Auvergne-Rhône-Alpes diffusée sur France 3 a été interrompue ce mercredi 10 janvier. La rédaction de la chaîne dit avoir subi des pressions de la part de l’homme politique, ce que l’entourage du président du conseil régional et la direction de la chaîne démentent.

Lundi, l’édition de midi de France 3 annonçait une série de cinq reportages consacrés à Laurent Wauquiez, répartis sur la semaine. Après la diffusion de deux épisodes seulement sur les antennes de Lyon, Clermont-Ferrand et Grenoble, la direction de France 3 a déprogrammé la série pour "contenus déséquilibrés". "On ne s’empêche pas de faire de l’investigation, mais, dans la forme et sur le fond, on essaie d’être équilibré et plutôt mesuré. Et là, ce n’était pas le cas. On n’était pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public", a précisé André Faucon, directeur régional de la chaîne à l’AFP.

Mais la rédaction de France 3 ne partage pas son avis. Une intervention du président de la Région aurait causé l’arrêt du programme, d’après certains membres de la chaîne. Si l’entourage du président de la Région et des Républicains dément, la rédaction dénonce bel et bien une pression politique.

"Un choix éditorial fait à la demande d’un responsable politique"

Certains membres de la chaîne déplorent une "perte de crédibilité" notamment parce qu’il "n’y a pas eu un mot d’explication à l’antenne", suite à l’arrêt brutal de la série. "Depuis deux ans, on est amené à faire des reportages sur les annonces de Laurent Wauquiez et la question de l’équilibre ne s’est jamais posée dans l’autre sens", ajoute un autre journaliste cité par l’AFP. Myriam Figureau, déléguée du Syndicat national des journalistes (SNJ) déplore par ailleurs "un choix éditorial fait à la demande d’un responsable politique". Concernant les deux premiers reportages, Laurent Wauquiez a obtenu un droit de réponse de trois minutes qui sera diffusé ce samedi dans les journaux de 12 heures et 19 heures. "Du jamais vu selon les syndicats", conclut l’AFP.

à lire également
Thierry Coste, lobbyiste des chasseurs, et Gilles Chabert, conseiller montagne de Laurent Wauquiez © Brut / MaxPPP (montage LC)
Gilles Chabert, le conseiller spécial Montagne de Laurent Wauquiez, possède un carnet d’adresses bien rempli. Quant à Thierry Coste, le lobbyiste en chef des chasseurs, il a courroucé Nicolas Hulot, qui l’a mentionné au rayon des raisons l’ayant poussé à démissionner – une parmi les nombreuses victoires enregistrées par les chasseurs depuis le début du quinquennat Macron.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut