Fête des Lumières 2019 – Cathédrale Saint-Jean – Genesis par Théoriz

Fête des Lumières à Lyon : les secrets d'OnlyLyon pour attirer la planète

Pour les Lyonnais, la Fête des Lumières se déroule seulement du 5 au 8 décembre, mais pour les artistes et les équipes, c'est un travail de l'ombre toute l'année. Dans les locaux d'OnlyLyon, on s'attache à faire venir les visiteurs étrangers à Lyon, et lorsque ce n'est pas possible, d'envoyer un peu de Lyon à l'étranger.

En 2018, 1,8 million de visiteurs se sont pressés à Lyon pour découvrir la Fête des Lumières. Parmi eux, plus de 100 000 étaient des touristes venus étrangers. Un an plus tard, à quelques jours de la fête, c'est l’effervescence dans les bureaux d'OnlyLyon, on se prépare une nouvelle fois à accueillir le monde à Lyon durant les quatre jours des illuminations. C'est aussi l'aboutissement d'un travail qui aura commencé il y a plusieurs mois pour faire rayonner l'événement.

Dès le début de l'année, la machine se lance sur le front du tourisme, avec pour mission de convaincre les professionnels du secteur de programmer Lyon dans leurs voyages. "C'est une belle vitrine pour les tours opérateurs. Nous en profitons pour mettre en avant les autres choses à faire durant la fête comme les musées, les visites guidées", confie Camille Lenoble, directrice marketing chez OnlyLyon Tourisme et Congrès.

À l'approche des Lumières, les échanges se veulent plus pratiques, avec notamment la question des flux de visiteurs, parcours, ou tout simplement modes de transport qu'ils utiliseront. Le pass "Lyon City Card" est alors mis en avant, une carte qui regroupe accès TCL et entrées dans plusieurs musées de la ville. Il faut également répondre à quelques inquiétudes "On nous a parlé des Gilets jaunes l'année dernière. Pour 2019, c'est la grève du 5 décembre qui est souvent revenue, on cherche des solutions, on rassure", poursuit Camille Lenoble.

Art et design

En parallèle, les relations presse se mettent également marche. "Dès juillet, nous prévenons des médias étrangers sur la future fête des Lumières. Nous préférons la qualité à la quantité, donc nous ciblons des médias comme des grands titres de presse quotidienne, mais aussi certains orientés art et design", précise Marion Morel, responsable relation média pour OnlyLyon.

À 30 jours de l'échéance, les réseaux sociaux prennent le relais, en anglais et français sur les classiques Twitter, Facebook et compagnies, mais aussi via les canaux chinois comme Weibo et WeChat. Les soirs de la Fête des Lumières, les équipes numériques d'OnlyLyon se promèneront également dans les rues de la ville pour offrir des directs vidéos et photos des illuminations, "pour ceux qui viendront les prochains jours, mais aussi ceux qui sont loin de Lyon". Car si OnlyLyon fait venir des visiteurs du monde entier, la structure envoie aussi un peu de Fête des Lumières aux quatre coins du globe.

Envoyer un peu de Lumières dans le reste du monde

OnlyLyon possède 5 000 ambassadeurs à l'étranger qui participent à différents événements autour de la ville tout le long de l'année. À l'approche du 8 décembre, une thématique s'impose d'elle-même. "1 300 lumignons sont partis dans le monde entier", sourit Kristin Mangold qui gère ce réseau d'ambassadeurs. Lors d'un "machon/lumignons", ils feront vivre et découvrir les lumières partout où ils se retrouveront. C'est ainsi que quelques lumignons seront posés devant des fenêtres à New York, Sydney, Moscou, Hong Kong ou Tokyo, contribuant un peu plus au rayonnement de la ville, et nourrissant les envies de venir lors d'une prochaine édition à Lyon.

Même si la Fête des lumières reste intimement liée à ce territoire entre Saône et Rhône, elle s'est aussi imposée comme un patrimoine immatériel de la lyonnitude. Tant qu'il y aura encore un Lyonnais sur terre, il y aura toujours un lumignon éclairé dans le monde le 8 décembre.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut