motards

En colère, les motards envahissent les rues de Lyon

Un important cortège de deux roues s'est élancé de la place Bellecour et sillonnera la ville à grand bruit pour exprimer l'opposition des motards au gouvernement.

Les motards de la région s'apprêtent à vrombir de colère. Après avoir bloqué un centre de contrôle technique à l'automne, ils manifesteront de nouveau leur opposition au projet de loi visant à rendre le contrôle technique à la revente obligatoire pour leurs engins. Mais avec fracas cette fois-ci. Entre 5000 et 7000 motards* sont en effet attendus dans les rues de Lyon ce samedi après-midi.

 

Impressionnant cortège place Bellecour

Le rendez-vous était fixé à 13h30, place Bellecour. Et les motards étaient déjà nombreux à 14 heures, comme en témoignaient les internautes.

Le cortège s'est élancé vers 14h15 en direction de Gerland. Klaxons hurlants, il passera ensuite par l'avenue Berthelot, le périphérique Laurent Bonnevay, puis Vileurbanne, Part-Dieu et enfin les Terreaux à 17h30.

 

La mobilisation est par ailleurs retransmise en en direct via Periscope.

Les motards dénoncent une mesure financière

Avec l'obligation de faire passer un contrôle technique à la revente par un professionnel, le gouvernement entend faire baisser le nombre d'accident graves, dont les motards sont fréquemment victimes. De leur côté, les intéressés dénoncent une mesure "purement financière", comme le confiait Éric Coquereau, secrétaire de la Fédération française des motards en colère du Rhône (FFMC 69), à Lyon Capitale cet automne.

*[Mise à jour 17h30 : la cortège était composé de 2000 personnes selon la préfecture. Les organisateurs avancent un chiffre de 2400 à 2600.]
à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
2 commentaires
  1. FEFI - 17 avril 2016

    Toujours contre, en particulier contre le code de la route les limitations de vitesse, mais pour la pollution.

  2. rotor74 - 14 mai 2016

    Ils ont raison, cette réforme du controle technique est une honte!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut