Capture d’écran 2013-10-20 à 21.10.06

DUP Lyon-Turin : les opposants dénoncent des irrégularités

Daniel Ibanez, le chef de file des opposants de la ligne ferroviaire à grand vitesse Lyon-Turin, était l'invité de l'Autre Direct, ce lundi 21 octobre à 9h, à l'Institution.

Un nouveau recours en annulation a été déposé concernant la Déclaration d'utilité publique de la ligne Lyon-Turin. Fin août, cette DUP avait été signée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

"Le Premier ministre n'a pas pu signé ce document sans avoir eu totalement connaissance du dossier, explique Daniel Ibanez. Il y a de telles irrégularités retranscrites, c'est juste une question de bon sens, affirme-t-il.

Contestée depuis l'initiation du projet il y a vingt ans, la création de la ligne ferroviaire qui permettrait de relier Lyon à Turin en deux heures, avait pris un nouvel élan, il y a un peu mois d'un an, lors du sommet franco-italien, le 3 décembre dernier. Ce sommet avait permis de définir le financement de chacun des deux pays. Mais l'opposition au projet demeure ferme, dénonçant le coût de la ligne et son impact environnemental.

"Les prévisions de trafic de la DUP sont inexactes !"

"Enfin nous sommes essentiellement partisans de la pleine exploitation de la ligne existante", souligne, presque malicieux, Daniel Ibanez. L'un des principaux arguments des opposants est de souligner la constance voir la baisse du trafic entre Lyon et Turin pour avancer l'inutilité de la future ligne. "L'existence des camions électriques peut aussi être étudiée", affirme-t-il.

1 commentaire
  1. FOurs - lun 21 Oct 13 à 14 h 00

    Votre article n'explique pourquoi le 1°ministre a signé une annulation de la DUP ?!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut