Cerveau
Le trouble auditif proviendrait d’une liaison différente de la normale, entre deux régions du cerveau pour ces chanteurs du dimanche. ©Pixabay

Des scientifiques de Lyon recherchent des mauvais chanteurs

Les scientifiques du Centre de recherches en neurosciences de Lyon cherchent des personnes qui chantent faux mais qui ne s'en rendent pas compte pour une étude sur l'audition. Un volontariat rémunéré à hauteur de 260€.

Avis de recherche : les mauvais chanteurs. L'annonce est très sérieuse, les scientifiques du Centre de recherches en neurosciences de Lyon, recherchent activement des personnes qui chantent faux... et sont même prêts à rémunérer les volontaires.

L'objectif est simple, il s'agit de mieux comprendre le déficit de perception musicale afin d'aider les personnes malentendantes. Attention, le centre cherche des personnes qui chantent faux mais qui ne s'en rendent pas compte. Demandez à vos proches leurs avis avant de vous lancer.

Agathe Pralus-Durand, post-doctorante travaillant sur le sujet, explique que l'étude se concentre sur les individus "qui vont avoir du mal à détecter une fausse note jouée lors d'un concert par exemple, ou qui peuvent aussi avoir du mal à reproduire des mélodies connues, comme chanter 'Joyeux anniversaire' " rapporte la radio France Musique.

Le trouble auditif proviendrait d'une liaison différente de la normale, entre deux régions du cerveau pour ces chanteurs du dimanche.

Payés 260€ à l'année par le centre de recherche, les volontaires vont devoir accomplir régulièrement une série de petits exercices afin, à terme, de rétablir la liaison cérébrale. Par exemple, ils devront pointer les différences entre deux mélodies. Les réactions des auditeurs seront scrutées grâce à une magnéto-encéphalographie. Une machine qui permet de percevoir l'activité électrique du cerveau en direct, selon la manière dont il est stimulé.

Les volontaires pourront aussi travailler depuis chez eux grâce à des tablettes mises à disposition.

Pour participer à l'expérience, il faut répondre à un court test en ligne. Les chercheurs vous contacteront si votre profil les intéresse.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut