Le pass sanitaire a été étendu le 9 août 2021 aux cafés, restaurants ou encore TGV. @WilliamPham

Covid-19 : le gouvernement écarte un assouplissement du pass sanitaire

La décrue de l’épidémie du Covid-19 et la tenue d’un conseil de défense sanitaire ce mercredi matin laissaient espérer un assouplissement du pass sanitaire dans les départements où le virus circule le moins. Il n’y aura finalement, pour l’heure, pas de changement.

La décrue de l’épidémie du Covid-19 se "confirme jour après jour", selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, néanmoins, à cette heure, les autorités n’envisagent pas de lever l’application du pass sanitaire. La tenue d’un conseil de défense sanitaire, ce mercredi matin, laissait espérer des annonces visant à alléger son application dans les départements où le virus circule le moins, à l’instar de l’Allier, du Puy-de-Dôme, du Cantal et de la Haute-Loire. Il n’en sera rien.


"Continuer à travailler sur une adaptation du pass sanitaire", Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement 


"Le pass sanitaire s'est confirmé comme étant un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé (...) À ce stade, il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui", a indiqué Gabriel Attal à l'issue du conseil des ministres précédé d'un conseil de défense sanitaire.

Alors que, dans le même temps, un projet de loi pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre est en cours d'élaboration et doit être présenté le 13 octobre en conseil des ministres, Gabriel Attal a précisé que le gouvernement allait "continuer à travailler sur une adaptation du pass sanitaire".

Fin du masque dans les écoles primaires de certains départements 

En revanche, l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19. À savoir, ceux "où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants". Selon le porte-parole du gouvernement le protocole sanitaire y passera "en niveau 1, ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée".

Deuxième mesure, "les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a-t-il ajouté. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques, a-t-il ensuite précisé.

4 départements sont concernés en Auvergne-Rhône-Alpes

En Auvergne-Rhône-Alpes, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France le 18 septembre, quatre département sont aujourd’hui dans les clous : l’Allier (21,7), le Puy-de-Dôme (46,6), le Cantal (17,5) et la Haute-Loire (39,7). 

Le Rhône et les autres départements de la région sont encore tous au-dessus du seuil d’alerte, même si cela devrait certainement évoluer d’ici le 4 octobre : 

  • Rhône : 82
  • Loire : 60,3
  • Ardèche : 89,6
  • Drome : 103,4
  • Isère : 58,4
  • Savoie : 53,9
  • Haute-Savoie 75,8
  • Ain : 66,2

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut