Rue de la république durant le confinement

Coronavirus : confinement à Lyon jour 1 et 2, le jour et la nuit

Une petite comparaison à Lyon entre le premier jour et le deuxième jour de confinement dans la Presqu'Ile conforte le sentiment général selon lequel les Lyonnais sortent plus et respectent moins les consignes sanitaires.

"Nous adaptons notre stratégie en temps réel avec un seul objectif : gagner cette guerre contre le Covid-19. Le président l’a dit dès qu’il l’a annoncé, ces mesures nous les maintiendront aussi longtemps". Sur Europe 1 ce jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner en a encore appelé au civisme des Français, ces "alliés de guerre". Le ton se veut martial. Car le e nombre de malades explose en France : 9134 cas d'infection au coronavirus en France mercredi depuis le début de l'épidémie et de 264 décès, soit 89 de plus que la veille. En Auvergne-Rhône-Alpes, 858 cas confirmés biologiquement et 27 décès, soit respectivement 152 et 3 de plus que la veille.

Hier à Lyon, deuxième journée de l'après et du confinement, les Lyonnais étaient de sortie. Le ciel bleu et le retour des températures printanières y sont probablement pour beaucoup : la réclusion semble moins sombre, comme si l'on pouvait percevoir un peu de lumière au bout ce qui risque d'être un long tunnel.

Cela vaut ce que ça vaut, mais ça a le mérite de donner une sentiment général : le temps d'un tour de la Presqu'Ile – aux mêmes heures et pendant la même durée que le premier jour de confinement – a conforté l'impression que les Lyonnais ne respectaient pas comme les consigne sanitaires comme ils le devraient. Globalement, il y avait beaucoup plus de monde dehors.

Mardi, jour confiné 1, une vingtaine de personnes ont été croisées entre la place de la République en une demi-heure. Hier, 90 personnes ont été rencontrées. Place des Terreaux, une trentaine de personnes occupaient les lieux mardi, contre à peine cinq la veille.

Sur la place Louis Pradel, spot incontournable de la ville pour les skateurs, déserte mardi, trois amateurs étaient de retour hier, avec en prime douze spectateurs. Le Rhône traversé, la place Lyautey, abandonnée mardi, une bonne dizaine de personnes profitaient des rayons du soleil. Jeux pour les enfants et leurs parents, sortie des chiens, lectures pour des personnes plus âgées, un groupe de trois personnes jouant au Mölkky.

Quant aux berges du Rhône, elles étaient noires de monde, notamment de coureurs, en comparaison à la veille. Une soixantaine de personnes, contre une vingtaine la veille aux mêmes horaires. Désormais, le problème est réglé, le préfet ayant décidé d'une fermeture préfectorale compte tenu de l'afflux constaté sur les berges.

Côté Guillotière, une trentaine de personnes accaparent l' "amphithéâtre" des berges, contre une six la veille.

Si mercredi 18 mars 2020, deuxième jour de l'après, Lyon sous cloche ressemblait de plus en plus à une ville fantôme, le ciel bleu et le soleil doux ont atténué le contraste avec l'ordinaire et les Lyonnais sont plus sortis.

 

Coronavirus  : première journée sous confinement à Lyon (photos et vidéo)

à lire également
De nouvelles mesures vont être annoncées par le Préfet du Rhône ce lundi à 14h30 pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie dans le département. Lyon est très touché par le nombre de nouveau cas. Le point dans le département ce lundi matin.
Faire défiler vers le haut