Coronavirus à Lyon : une 2e vague bientôt au niveau de la 1re (graphique)

Le très mauvais bilan Covid-19 de ce mardi soir laisse entrevoir un retour à la situation du printemps dans les hôpitaux de la région.

La progression de la pression hospitalière retrouve actuellement des niveaux plus connus depuis le printemps dernier et la première vague d'épidémie de coronavirus. Ce mardi, 453 hospitalisations ont été enregistrées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes dont 178 dans le Rhône. Du jamais vu depuis le déconfinement. Dans les services de réanimation, 53 malades ont été admis dans la région et 16 dans le Rhône. Pour le moment, les niveaux de pression hospitalière dans l'ensemble des services sont donc à 77,4 % du niveau atteint au printemps et de 43,42 % en réanimation. 

1 commentaire
  1. retouraumoyenage - mer 21 Oct 20 à 21 h 56

    En fait il serait temps de faire un bilan des mesures prise pour éviter une deuxième vague!
    ---Le port du masque obligatoire? échec complet les chiffres sont là pour le démontrer car le public ne sait pas porter correctement le masque et s'autocontamine en le tripotant ou en le gardant plusieurs jours!
    ---Le dépistage systématique? pas en quantité suffisante trop de personne attendent plusieurs jours le résultat!
    ---La fermeture des bars et restaurant? stupide car c'est des endroits de faible contamination et surtout il suffit par un relevé d’identité de tous ceux qui rentrent dans l’établissement de les prévenir et stopper la propagation si par cas un des clients se révèle positif!
    ---Le couvre feu ? allez donc voir dans toutes les banlieues où depuis 1 mois la nuit plus aucun policier n'ose s'y aventuré: ils sont tous dehors toute nuit pour leur "traditionnelle activité nocturne", le couvre feu c'est valable que pour le bourgeois et encore!
    --- l'interdiction de rassemblement? la jeunesse se fait un malin plaisir de jouer au chat et à la souris avec les autorités et se rassemble soit dans des appartements soit des caves pour faire la fête au virus! Sans parler des rassemblement de famille pour fêter les anniversaires,etc...

    Je me rappelle d'un cours d’épidémiologie dans les années 80 le prof nous avait montré une courbe exponentielle du nombre de cas de grippe sur Paris et sa région. puis brusquement en 4 jours la courbe s'est complétement écroulée; en rigolant il nous a demandé s'il s’agissait de l’œuvre d'un nouveau médicament ou d'une vaccination massive de la population, et bien non c’était tout simplement la gréve totale de tous les transports en commun pour des revendications sur les retraites. d'ailleurs au cours de cette gréve la quasi totalité des salariés se sont très bien débrouillé pour aller au travail soit dans leur voiture soit en covoiturage. Mais l’épidémie fut complétement stoppée.
    Le problème c'est qu'en 2020 toucher au tabou du collectivisme des transports des écolodébiles qui nous dirigent c'est impossible ! Bientôt par leur stupidité typiquement maoïste on va monter à plus de 60000 cas/jour et ce sera pire quand l'hiver arrivera car la grippe et autres virus d'hiver se mélangeront au covid et la mortalité explosera pour tous les ages.
    Et cerise sur le gâteau à propos de l'immunité de ceux qui ont eu le virus il y a en moyenne une perte de 10 unités par mois du taux d'anticorps qu'ils ont fabriqué lors de leur infection donc dans quelques mois ils pourront être de nouveau malade de ce virus!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut