Coopération, Lyon-Liban, plus qu'une histoire d'eau

Mais Lyon s'implique bien davantage. En tant que présidente de la CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis), et d'Eurocities, elle coordonne l'action de 35 villes européennes en direction du Liban. A Tripoli, des chantiers sur les déchets et sur l'urbanisme. A Beyrouth, elle participe à la reconstruction de la ville, en partenariat avec Barcelone. Sur place, un comité des villes est chargé de recenser les besoins.

Plus généralement, elle travaille sur la gouvernance des villes, dans un pays très fortement centralisé. Prendre des initiatives à partir de villes et non pas des Etats, "c'est une vrai révolution de la coopération décentralisée" précise Jean-Michel Daclin, adjoint chargé du rayonnement décentralisé.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut