Collomb répond à Yann Moix après ses critiques virulentes sur la police

Le ministre de l'Intérieur a défendu ses troupes, vertement critiquées par le chroniqueur de Thierry Ardisson sur le plateau de son émission Les Terriens du samedi, ce samedi.

"La peur au ventre, vous n'avez pas les couilles d'aller dans des endroits dangereux". Yann Moix n'a pas mâché ses mots, ce samedi soir, sur le plateau de l'émission Les Terriens du samedi. Le chroniqueur a reproché à deux policiers, invités à l'occasion de la sortie du livre La Peur a changé de camp de Frédéric Ploquin, de se "victimiser à longueur d'émission de télévision" alors que leur "cible préférées sont les pauvres et les milieux défavorisés". Des propos qu'ont évidemment peu goûté les responsables syndicaux de la police. Le syndicat Alternative Police CFDT a publié une lettre dans laquelle il condamne ce "fiel de haine anti-flic", annonce saisir le CSA et demande à Gérard Collomb de réagir.

Le ministre de l'Intérieur s'est exécuter ce dimanche matin. "Grossier sur la forme, indécent sur le fond : M. Moix a, à nouveau, tenu des propos intolérables à l’encontre de nos policiers. Je les condamne sans réserve et réaffirme mon soutien à nos forces de l’ordre dont je veux rappeler l’action exemplaire, partout sur le territoire", a-t-il commenté sur Twitter. "Yann Moix, la police n’est pas une affaire de "couilles" ni de "peur au ventre". La police nationale, ce sont des femmes et des hommes au service du droit et des citoyens, qui œuvrent pour le respect des libertés et dont une des valeurs fondamentales est le courage", a pour sa part réagi Eric Morvan, directeur général de la police nationale.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut