Cantines de Saint-Just : Queyranne propose un vote d'urgence

Une semaine après l’incendie qui a détruit les cuisines du lycée Saint-Just, dans le 5e arrondissement, une solution a été trouvée pour la restauration des élèves. Elle sera mise en place en deux volets à partir du 4 puis du 16 septembre.

Lundi 26 août, un incendie est venu perturber la préparation de la rentrée au Lycée Sant-Just. Il s’est déclaré peu avant 16h30 dans le réfectoire de l’établissement. Le sinistre d’origine accidentelle déclenché par un court-circuit électrique, selon les premières hypothèses de l’enquête du commissariat en charge du dossier, a rendu l’ensemble des cuisines inutilisable. Une semaine plus tard, une solution a été annoncée pour assurer les repas des élèves.

Dès demain soir, 4 septembre, les 61 internes iront se restaurer au Lycée Edouard Branly situé à une dizaine de minutes, en car. Les demi-pensionnaires, eux, devront attendre le lundi 16 septembre, soit deux semaines après la rentrée. Pour eux, 400 repas seront servis au collège Jean Moulin, en face de Saint Just. Les 600 autres seront livrés au restaurant universitaire ALIX du CROUS 1, à environ dix minutes à pied. D’ici là, les lycéens devront se débrouiller par leur propres moyens.

Des ajustements dans l’emploi du temps vont être réalisés mais aucune modification ne sera apportée au tarif des repas. Une partie du personnel de cuisine du lycée sera temporairement affectée sur le site du CROUS, a annoncé la Région. Le président, Jean-Jack Queyranne, proposera un vote d’urgence le 12 septembre prochain pour une avance de 500 000 euros. Cette somme devrait être consacrée aux premiers travaux de remise en état de la demi-pension.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut