TGV Train SNCF

Bientôt des agents armés et en civil dans les trains

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé plusieurs mesures de sécurité qui seront prochainement mises en place suite à la promulgation de la loi Savary.

"Tout le monde doit pouvoir prendre le train de façon sereine". Invité d'Europe 1 ce dimanche matin, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, est revenu sur les différentes mesures de sécurité en passe d'être instaurées dans les trains français. Patrouilleurs en civil armés, palpations, fouilles, évolution du système de vidéosurveillance, portiques, chiens renifleurs... les nouveautés destinées à lutter contre la menace terroriste sont nombreuses.

3000 agents armés dans les trains

Parmi ces mesures, Guillaume Pepy a annoncé que les 3000 agents de sûreté SNCF seront habilités à porter une arme dans les transports, sans forcément porter d'uniforme. "Nos propres agents [...] vont désormais avoir le droit, grâce à la loi Savary, de patrouiller armés et en civil dans les trains", déclare-t-il.

 

Ce texte du député PS Gilles Savary portant sur la sécurité dans les transports avait été adopté le 9 mars dernier. Il permet notamment aux agents SNCF et RATP de procéder à des palpations de sécurité et à la fouille de bagages, avec l'autorisation du passager. Si ce dernier refuse de s'y soumettre l'accès aux moyens de transport pourra lui être refusée.

Pour ce qui est du patrouilleur armé en civil, "le principe c'est qu'on ne le voit pas", explique le président de la SNCF. Quant à savoir s'il est autorisé à faire usage de son arme, Guillaume Pepy répond par l'affirmative : "Il est évidemment habilité, il est entraîné il a suivi une formation et cette formation est régulière".

Caméras, profileurs et portiques

Autre mesure, les images de vidéosurveillance enregistrées par les caméras installées à l'intérieur des trains pourront être suivies en direct. Certains élus, notamment en région PACA, ont demandés que "les images qui sont dans les trains soient surveillées par un centre de contrôle", annonce Guillaume Pepy.

Enfin, "la SNCF va avoir une trentaine de chiens renifleurs, une vingtaine d'unité de profileurs" à sa disposition annonce son patron. Quant aux "portiques Thalys", ils seront maintenus assure Guillaume Pepy.

Faire défiler vers le haut