Illustration drogue cocaïne et cannabis
Illustration drogue © Tim Douet

À la tête d’un réseau de revente de drogue actif à Lyon et Grenoble, il écope de 10 ans de prison

Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné cinq hommes pour trafic de stupéfiants dans les agglomérations grenobloise et lyonnaise ce lundi.

Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné ce lundi cinq hommes à des peines de prison ferme en tant que membre de réseaux de revente de produits stupéfiants. L’individu le plus lourdement condamné âgé de 34 ans est soupçonné d’être à la tête d’un réseau lyonnais. Il a écopé de 10 ans de prison ferme, 20 000 euros d’amendes et d’une privation de droits civiques de 5 ans, selon les informations du Dauphiné Libéré. Son frère, âgé de 29 ans, a, lui, reçu 5 ans de prison, dont une année avec sursis et 10 000 euros d’amendes.

Les trois derniers prévenus âgés de 35 à 36 ans ont été condamnés à 3 ans de prison, dont 18 mois avec sursis et 3 000 euros d’amendes. Ils sont suspectés d’avoir fait partie d’un réseau de revente de drogues actif dans la région de Lyon et Grenoble. Dans cette même affaire, 13 autres personnes ont déjà été condamnées à des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 10 ans de prison ferme en novembre 2020.

5 commentaires
  1. retouraumoyenage - mar 19 Jan 21 à 21 h 51

    Bof il fera en réalité 5 ans et il continuera à diriger son réseau de sa cellule 5 étoiles .
    En France les détenus sont mieux traité que tous les SDF Francais, chercher l'erreur!

    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 19 Jan 21 à 22 h 51

      C'est à se demander pourquoi vous ne faites pas "détenu" comme profession ! 😀
      Vous devriez plutôt vous demander "quelles perspectives sont organisées dans un monde monétaire, pour que cette personne quitte le monde de l'illégalité après sa sortie, qu'elle soit dans 5 ou 10 ans."
      Et là, on verrait la "portée" de vos idées politiques. 🙂

      1. Tic - mer 20 Jan 21 à 20 h 08

        Etre baigné de cette douce utopie voyant dans tous délinquants un être dont la gentillesse et la bonté n'ont pas pu éclore et réintégrables dans la société.

        1. Abolition_de_la_monnaie - mer 20 Jan 21 à 20 h 32

          Comment se créent les comportements complexes (en société) ?

          - Est-ce génétique ? est-ce comme le pensent les Nazis avec des êtres supérieurs à la naissance grâce au patrimoine génétique des parents ?
          - Est-ce sociologique ? suivant le milieu, l'humain s'adaptant à son environnement pour survivre ?

          Et si une personne subit "des soucis" dans l'enfance, est-il définitivement avec une étiquette posée sur le front ? Un traumatisme négatif, on sait que c'est lourd à soigner, mais on sait aussi que les "traumatisme" (chamboulement) positif (prise de conscience liée à une rencontre, liée à une remise en cause profonde, liée à "voir la mort de près", etc) peut changer beaucoup de choses.

          Tout se passe dans la tête car le monde n'est souvent rien de plus que ce qu'on en pense.

          1. Limas69 - mer 20 Jan 21 à 22 h 38

            De plus en plus lunaires vos commentaires du coup !

            Juste penser à éduquer ou ré-éduquer ... Ici la prison n'est pas la seule bonne réponse, il y a les travaux d'intérêt généraux ! Nos cours d'eau, forêt ont bien besoin d'entretien sans compter dans un autre domaine bien des populations fragiles à accompagner.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut