Pompiers
© Tim Douet

Rhône : un pompier décède lors d’une intervention

Un pompier est décédé dans l’exercice de ses fonctions, ce mardi 16 décembre, à Gleizé. L’adjudant-chef Didier Brisotto a été victime d’un malaise alors qu’il participait à la phase de déblai d’un feu de maison. “Le décès d’un pompier, c’est toujours un drame pour notre grande famille”, nous a confié le commandant Serre, en charge de la communication au Sdis du Rhône.

Le pompier, âgé de 54 ans et père de deux enfants, intervenait pour le déblaiement d'un feu de maison sur la commune de Gleizé, près de Villefranche-sur-Saône.

En arrêt cardio-respiratoire, malgré la prise en charge rapide sur place de ses collègues, des moyens du Service de santé et de secours médical (SSSM) et du Samu, il n’a pu être réanimé, indique la préfecture du Rhône dans un communiqué.

Très investi dans son métier

"Il était très connu et très investi dans son métier, nous indique le commandant Serre, visiblement très ému. Il avait le double statut : pompier professionnel et pompier volontaire." Didier Brisotto était en effet sapeur-pompier volontaire à la caserne de Dénicé, mais aussi sapeur-pompier professionnel à la caserne de Saint-Georges-de-Reneins et Belleville-sur-Saône.

“Le sang-froid, le dévouement et le courage”

Bernard Cazeneuve, dans un communiqué du ministère de l'Intérieur, a adressé "ses condoléances à sa famille et fait part à ses collègues sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de l’expression de son soutien".

Depuis le début de l'année, 4 pompiers ont trouvé la mort dans l'exercice de leur métier. Le ministre de l'Intérieur a tenu à saluer "le sang-froid, le dévouement et le courage des sapeurs-pompiers et sauveteurs de la sécurité civile qui, au quotidien, et quelles que soient les circonstances, agissent pour porter secours, lutter contre les incendies et protéger les personnes et les biens".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut