Jean-François Carenco 01
@ Etienne Bouy

Jean-François Carenco chargé d’une mission sur les loups

Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, s’est vu confier une mission de coordination interrégionale du plan d’action national Loup.

Le préfet et les loups n’est pas une comptine pour enfants, mais plutôt une mission pour Jean-François Carenco. La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, et le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, viennent de charger le préfet du Rhône de la "coordination interrégionale du plan d’action national Loup".

"Ce plan, qui s'étend sur la période 2013-2017, demande une adaptation des mesures actuelles pour tenir compte de l'augmentation des attaques et des zones de présence du loup", précise la préfecture.

36 tirs de loups autorisés

Même si le préfet avoue ne pas encore avoir eu le temps de se plonger à fond dans le dossier, il a déjà un avis. "Il faut assurer la biodiversité et faire en sorte de pérenniser le renouvellement de l’espèce. La France n’ira pas mieux quand elle n’aura plus ni lynx, ni vautours, ni loups. Toutefois, le nombre de loups dans les meutes ne doit pas augmenter au-delà d’un certain seuil, pour ne pas mettre l’agriculture en danger", a expliqué Jean-François Carenco, qui note que lorsqu’il a pris ses fonctions à la préfecture, il y a 3 ans, 6 tirs réglementés étaient autorisés et que ce nombre est de 36 aujourd'hui.

à lire également
Jean-François Carenco touche 200.000 euros bruts annuels pour son poste de président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Des émoluments qui font de l'ancien préfet du Rhône le quatrième président d'une autorité administrative indépendante le mieux payé, loin devant Chantal Jouanno.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut